Editions Tiphaine
Accueil du site
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Sur le Web
Mineo Kuroda
Le site de Mineo Kuroda.
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Brigitte Sillard
Site de Brigitte Sillard
Cabanon Productions
Cabanon Pruduction : présentation des livres de Guy Tournaye.
A ARRABAL lettre de KUNDERA
samedi 13 mars

Madame Ruth Reichelberg Chère madame,

(JPG)

C’est pour moi un grand plaisir d’apprendre que vous pensez à Fernando Arrabal comme à un lauréat possible du prix Jérusalem. Car ce prix garde toujours intact son grand prestige : il est peut-être le seul dont on puisse encore être fier.

Arrabal est l’un des derniers héritiers du grand modernisme européen dessiné par les noms de Picasso et de Dali, de Breton et de Fellini, de ce grand art imaginatif qui nous a quitté depuis longtemps et qui ne compte plus que des orphelins. Arrabal est un grand solitaire qui ne ressemble à personne. Cette qualité est, à notre époque, à la fois un privilège et un handicap. Car l’uniformisation galopante des idées aussi bien que des goûts n’est plus favorable à ceux qui ne ressemblent à personne. Décerner votre prix, qui a un tel prestige moral, à un artiste dont la morale est avant tout la fidélité à sa surprenante originalité esthétique, me paraît no seulement très juste, mais en même temps non-conformiste, courageux et, précisément à cause de cela, hautement salutaire. Le prix Jérusalem décerné à Arrabal, ce serait le signe que la beauté (la beauté telle qu’il la comprend : beauté comme l’explosion du merveilleux, beauté comme L’unique et l’inimitable) est, encore et toujours, indispensable à l’homme et mérite d’être défendue avec passion. Un tel message envoyé de Jérusalem m’apportera personnellement un encouragement dont je¬vous serai reconnaissant.

Milan Kundera

(JPG)

editorial "Libros del Innomable"


Toutes les brèves du site :