Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Working in progress...MAIL ART EXPO "COUP D’ENVOIS"/"OU L’ Art à la LETTRE" MUSEE de la LA POSTE /texte du catalogue PIERRE RESTANY
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
MAIL ART EXPO "COUP D’ENVOIS"/"OU L’ Art à la LETTRE" MUSEE de la LA POSTE /texte du catalogue PIERRE RESTANY

REFLEXION SUR LE MAIL ART

PIERRE RESTANY« 

C’est la première fois au monde que le Mail Art est exposé au Musée »

Avec « Coup d’envois », le Musée de la Poste de Paris donne au Mail Art ses lettres de noblesse
-  c’est !a première fois au monde que le Mail Art entre dans un musée pour y être expose. On peut d’ailleurs se demander pourquoi cela ne s’est jamais fait. Il existe des musées postaux dans tous les pays mais aucun jusqu’à présent ne s’est greffé sur cette activité artistique expérimentale. Il est vrai que les artistes du Mail Art viennent d’une esthétique conceptuelle, qui les partent beaucoup plus naturellement vers les campus universitaires que vers les ambiances muséales. Ce qui explique, en partie, qu’aucun musée n’a jamais pensé à s’adresser à ces artistes. Mais c’est là une carence folle ... « Issu du Néodada, du Nouveau Réalisme et de Fluxux, le Mail Art eest un mouvement à la fois avant-gardiste, universaliste et synthétique. »

(JPG)

Christian Debout/ Image Byzantine verte/ huile sur toile/1980/ 195X145 cm /

(JPG)

Christian Debout/ Enveloppe Rouge/ huile sur toile/1980 220X130 cm/

(JPG)

Antonio Saura/ Poste centrale/ zingographie 59X78 cm/ 1977

(JPG)

Kurt Schwitters/ Wilkie/collage/ 17X14 cm/ 1947

Le Mail Art est né en 1962 avec la création par Ray Johnson de la New York Correspondance School of Art. Le futurisme, qui se contente de singer la poste, n’est que la préhistoire du Mail Art, qui, lui, entreprend d’utiliser le système postal, Issu du Néodada, du Nouveau Réalisme et de Fluxus, le Mail Art procède de ce grand concept que George Maciunas définit très justement comme une expansion des arts (expended art"). De ce point de vue, il n’y a plus de frontières entre les arts ; le théâtre devient un phénomène multimédia, la poésie passe du message sémantique à l’effet sonore, la peinture devient un assemblage d’objets, la notion d’environnement remplace le support plan, et l’attitude, le happening ou la performance deviennent des formes d’art.

Le Mail Art s’inscrit dans cette histoire comme un mouvement à la fois avant-gardiste, universalisée et synthétique sur le plan de la civilisation. Cette expérience marginale est liée au courant post duchampien, qui donna lieu aussi au mouvement du Pop’Art. Elle se fie à la poste pour égaliser, si Fon peut dire, toutes les prestations, niant la distance de l’Inde à l’Australie Latine. Quant aux pays de l’Est, ils ont connu une très grande libération à travers le Mail Art hongrois, polonais ou tchèque. Le Mail Art n’est pas non plus sans connexion avec le Nouveau Réalisme : ce que j’ai appelé le Nouveau Réalisme est lié à une période historique de rupture, au moment où la reconstruction de l’après-guerre a laissé la place à une époque nouvelle qui était celle du boom économique, de la société de consommation et du grand élan technologique. Qu’est-ce que le Nouveau Réalisme ? C’est un humanisme technologique, et le Mail Art est partie prenant de cet humanisme technologique.

Mai 68 a amorcé une philosophie qui s’oppose à l’esthétique égalitaire
-   Par exemple du Bauhaus pour lequel l’objet standard serait le levier de la démocratie -, ou à l’esthétique conformiste de Breton - pour lequel le ready-made marquerait la fin de l’art - alors que Duchamp, au contraire, montre qu’un objet produit industriellement par la machine peut être aussi beau qu’un objet réalisé. par la main de l’artiste.

Depuis 68, la qualité de la vie n’est plus liée à une conception égalitaire, uniformisante et totalitaire de la démocratie, mais à la démocratie conçue comme exaltation de la diversité, épanouissement de l’individu, valorisation des différences.

Le dispositif du Mail Art est une des retombées de cette notion de démocratie individualisante, revendiquant un art chez soi et pour chacun, il développe une aspiration démocratique à la fois universaliste et individualiste.

« Le Mail Art se développe comme une chaîne de communication parallèle, )

Il doit y avoir aujourd’hui un millier de gens dans le monde qui développent ainsi des circuits de proximité marginaux et souterrains. Le Mail Art se développe véritablement comme une chaîne de communication parallèle, par exemple.

S’il reste relativement en sourdine, c’est qu’il touche le point limite de l’intimité.

C’ est un phénomène qui souligne, d’une façon définitive et déterminante l’autocontrôle, l’autocensure et l’auto répression sociales dans tous les domaines, et qui est, de ce fait, difficile à assumer d’un point de vue collectif. C’est pourquoi son circuit est demeuré minoritaire. Visant évidemment à une très grande flexibilité dans la communication et le transport, il produit un objet qui a peu de poids et peu de prix : il n’y a pas de marché du timbre parallèle, par exemple.

« C’est la relativité postale qui fait la beauté du Mail Art »

Yves Klein s’était adressé au bureau de poste de l’Odéon pour obtenir - Sous réserve, j’imagine, d’un accord financier avec la direction l’autorisation de faire oblitérer les timbres monochromes bleus en leur donnant la valeur courante d’affranchissement à cette date-là dans Paris. Finalement, cet accord n’a pas été connu et le fonctionnaire qui avait pris cela sous son bonnet a été muté.

Le résultat du réseau postal est aléatoire.

En fait, ce qui peut sembler comme une souplesse, une complicité de la poste s’apparente. malheureusement à ce qu’on peut appeler une liberté d’indifférence. Il y a, en vérité, si peu de lettres qui échappent aux normes techniques, computérisées et numériques du scanner. Les rares lettres qui sont rejetées par le computer devront être traitées manuellement, avec plus ou moins d’irritation. Tout dépend alors du préposé, de sa fatigue, de son amusement ou de son énervement.

Le Mail Art représente donc un excédent de travail qui, légitimement, excède plus gu’il n’intrigue ; il est plus souvent considéré comme un ,luxe de snobs intellectuels que comme une fantaisie artistique ou sympathique, C’est cette espèce de relativité postale, cette dimension aléatoire qui font toute la beauté du Mai ! Art.

En 1967, à Prague, un artiste tchécoslovaque a réalisé un véritable happening postal, qui eut un très grand retentissement historique. Il a pris dans l’annuaire des abonnés au téléphone la liste de tous les habitants d’une rue du centre, qui étaient en général de petits fonctionnaires subalternes. Il a envoyé à chacun une brique de 250 grammes, soigneusement emballée dans un paquet poste avec accusé de réception. Les accusés de réception arrivent normalement lorsque les citoyens tchèques sont au travail ; aussi, ce qu’ils reçoivent, c’est un avis de la poste. Comme tous les habitants de cette petite rue avaient reçu le même avis, ils ont pris peur et personne n’est allé présenter ce premier avis, ni le second avis.

La poste qui s’énervait d’avoir tous ces paquets les a convoqués collectivement. Quand ils ont vu ce qui leur arrivait, les gens sont devenus fous.

 Ils ont dénoncé l’expéditeur qui est en effet passé en jugement pour utilisation abusive du système postal. Ses avocats Ont demandé aux critiques d :art du monde entier d’envoyer une attestation établissant que ce happening était bien une forme d’art. Devant cet afflux de témoignages, l’artiste ne pouvait plus apparaître comme un utilisateur abusif du système postal ; il faut dire que le tribunal a débouté la partie civile. Ce qui marque la pratique expérimentale et marginale du Mail Art, c’est la volonté vitale que les gens ont de communiquer à travers la grande objectivité du système postal.

Propos recueillis par Marie-Claude Le Floc’h et Jean·Michel Ribettes

Articles publiés dans cette rubrique
mercredi 21 septembre 2011
par Administrateur- tiphaine
MAIL ART : KURT SCHWITERS/ANTONIO SAURA/ CHRISTIAN DEBOUT
"Coup d’envois" est la première d’une série d’expositions qui expriment la poste dans son actualité, sa permanente modernité, son ancrage dans la société dont elle est un rouage actif et décisif. Parce qu’un musée, lorsqu’il est le musée d’un grand service public, ne peut se contenter d’être le musée d’une histoire, témoin des techniques et conservateur des objets. Il doit aussi être le musée dès actes, des gestes que le service public assumé et que la société ou les individus lui demandent ou pratiquent. Le musée de la (...)

lire la suite de l'article