Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Toc Toc Toc 7
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Toc Toc Toc 7
Qu’est le progrès ?
Qu’est le progrès ?
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 4 février 2006
Sommaire de la revue Toc Toc Toc numéro 7
Sommaire de la revue Toc Toc Toc numéro 7 : version papier

lire la suite de l'article
samedi 4 février 2006
par Tiphaine
Editorial Toc Toc Toc 7
Le numéro 7 de la revue Toc Toc Toc se plonge avec ferveur et dans le plus grand désordre sur ce sujet majeur qu’est le progrès. Voulant confronter la pensée de Diderot, Condorcet, à nos penseurs écrivains, poètes, scientifiques, pour nous aider à comprendre ce moteur dynamique que devrait être le progrès. Des écrits, l’analyse de livres essentiels, les pensées, les œuvres de plasticiens, tous explorent le conscient et l’inconscient de l’être humain, sa place dans la société, sa relation avec les techniques, qui (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Conte
Dans la machine de maître Rabibochon
Barbara Fournier
Barbara Fournier
Dans la machine de maître Rabibochon
Illustrations Alain Longet
Comme chaque soir, les parents regardaient la télévision. Dans leur chambre, Noëlie et Colin s’étaient lancés dans une guerre de coussins sans merci. Mais le jeu s’interrompit brusquement quand Joda entra dans la chambre avec sa tête des mauvais jours. En voyant les yeux brillants de colère de leur chienne et ses oreilles en éventail qui tournaient comme des hélices, Colin et Noëlie comprirent tout de suite que quelque chose (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Théatre
Roméo Castellucci (vu et pas corrigé) par Tiphaine Stepffer
« Berlin.#.03 »
Societtas Raffaello Sanzio
Tragédie Endogonidia
BERLIN.H O3
Onze épisodes, onze villes. Au delà, un registre plus ambitieux d’un nouveau concept du théâtre et d’une recherche d’un langage multiple adapté, et construit autour de la différence.
Sur scène, une femme s’acharne à nettoyer le sol, dans un lit, caché, un enfant mort ? Crime, assassinat ? Dans la semi-pénombre, des faisceaux d’une lumière iridescente nous laissent apercevoir.... Castellucci nous ouvre les portes de l’histoire de la honte, Berlin#.03. (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Textes conptemporains
Marcial Jalabert
L’ART, FILS DE PUTE OU FILS DE JOIE ?
L’ART, FILS DE PUTE OU FILS DE JOIE ?
Avertissement : ici s’arrêtent les lois les plus élémentaires de l’argumentation littéraire et de la bienséance.
Scène primitive du flash-back.
C’était le début de l’été à Paris, j’avais des thunes plein les fouilles et Myriam était superbe. Dites-moi si je déconne mais toutes les histoires devraient s’arrêter là. Pourtant, un soir, à la sortie de la Loco, on est tombé sur Charly, un pote de lycée avec qui j’avais fait les quatre cents coups autrefois. Le manège de la vie nous avait (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
par Tiphaine
Théatre
Jean Fabre (vu et pas corrigé)par Tiphaine Stepffer
Je suis sang
Sur la scène, un grand corps étiré, corps-moléculaire et scénographique est animé, mené, par un clown, un bouffon.

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Poésie
Jérôme Games
Pas Plu.
et et je lui ai dit et comme ça
à à et à et et Ça ça l’a
Ça l’a choquée mais quoi ?
c’était c’était vrai :
t’es bonne du t’es t’es
t’es bonne du
t’es
t’es très très très bonne toi du du
t’es recton-colonne toi du don
t’as colon-rectum t’est bonne du
c’était c’était vrai
mais qu’est-ce que qu’est-ce que j’avais pas pas dit pas
là !
ça c’est ça s’est termifermé pour moi
qu’c’était donc ça
qu’c’était du qu’c’était ça s’est ça s’est décidé sans moi
c’coup là
ça c’est clair qu’ça s’est r’serré sur moi qu’ça s’est mis à
qu’ça, qu ’ça s’est mis à
qu’c’était qu’c’était (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Art Vidéo
Sébastien Roche, Michel Coste
A propos de ce que l’on a appelé l’art vidéo
A propos de ce que l’on a appelé l’art vidéo
Je vais passer, après les propos qui suivent, pour un réactionnaire de la pire espèce mais je prends le risque, ceux qui me connaissent rectifieront.
L’art vidéo au début a pris pour cible la télévision mais à l’heure actuelle elle se prend elle même pour cible et elle se parodie avec infiniment plus de moyens . Donc de ce côté là plus rien à faire.
L’art vidéo a emprunté tout le langage et le vocabulaire du cinéma expérimental, certains dirons qu’il a été pillé. Ce type de production (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
Culture
Philippe Pujas
L’âne et le coq, ou comment il est prouvé que le progrès tourne en rond.
J’ai arrêté le Progrès. Oh, pas tout seul, bien sûr ; ça aurait été impossible. Je le sais depuis longtemps : j’étais tout enfant quand j’entendais raconter, en famille, l’histoire de ce cousin de ma grand-mère, instituteur qui avait été le seul à observer une consigne de grève.
Philippe Pujas
L’ÂNE ET LE COQ, OU COMMENT IL EST PROUVÉ QUE LE PROGRÈS TOURNE EN ROND
J’ai arrêté le Progrès. Oh, pas tout seul, bien sûr ; ça aurait été impossible. Je le sais depuis longtemps : j’étais tout enfant quand j’entendais raconter, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 février 2006
par Administrateur- tiphaine
Culture
Hans Ulrich Jost : interview de François Othenin-Girard
Qu’est devenu l’ange du progrès ?
Quelle est la meilleure illustration de la crise du progrès ? Sans hésiter, un tableau de Paul Klee, qui l’illustre à merveille, Angélus Novus. L’ange du progrès est repoussé par une tempête. En s’éloignant du passé à reculons, il tourne le dos à l’avenir. Son corps est dirigé vers l’arrière, son visage contemple le cataclysme.
Interview de Hans Ulrich Jost par François Othenin-Girard
François Othenin-Girard : Qu’est devenu l’ange du progrès ?
Quelle est la meilleure illustration de la crise du progrès ? Sans hésiter, un (...)

lire la suite de l'article