Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Toc Toc Toc 7
Dernière mise à jour :
lundi 29 janvier 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Editorial Toc Toc Toc 7
samedi 4 février 2006
par Tiphaine

Le numéro 7 de la revue Toc Toc Toc se plonge avec ferveur et dans le plus grand désordre sur ce sujet majeur qu’est le progrès. Voulant confronter la pensée de Diderot, Condorcet, à nos penseurs écrivains, poètes, scientifiques, pour nous aider à comprendre ce moteur dynamique que devrait être le progrès. Des écrits, l’analyse de livres essentiels, les pensées, les œuvres de plasticiens, tous explorent le conscient et l’inconscient de l’être humain, sa place dans la société, sa relation avec les techniques, qui affectent l’Environnement, la Santé, le Travail, et la l’Education. Quelles sont les limites des ces nouvelles expériences qui font reculer la Nature ? Qui créent les angoisses de l’homme... Pour quel avenir ? La mondialisation, le clonage, la procréation assistée et autres menaces, Il existe des capteurs, des satellites de vulcanologues, pour prévenir les Tsunamis, les cyclones, des Ritas, des Katrina, des Alpha... Survivrons-nous à tous ces bouleversements de la Nature ? Est-ce la réponse à la folie des Hommes ? Survivrons-nous aux manipulations de la science, ferons-nous de chaque belle découverte des chercheurs acharnés une arme mortelle ? La France doit innover, nous avons des femmes et des hommes capables, des intellectuels, des scientifiques remarquables, et des artistes de grand talents. Nous devons penser à des nouvelles stratégies pour le changement avoir un engagement planétaire et humaniste. Et dans l’Art, M. Pinot ? et la commande de réaliser des oeuvres avec Jeff Koons ? Est-ce la même grandeur ? Que la collaboration de Jean Todt à Franck Stella ? Ou bien plus reculée, François I, et Leonardo Da Vinci ?. Sommes-nous encore a la hauteur des « Hommes notables. ?

Rubrique Culture, Le professeur François Othinin-Girard nous parle de sa réflexion sur le progrès, sceptique à première lecture. C’est un humaniste qui nous fait partager sa lucidité. Germinal Rebull, avec une limpidité de sage, nous laisse entrevoir avec ironie, les désarrois causés par la technicité dans la vie quotidienne. Notre ami Philippe Pujas voyage dans le temps, ancien journaliste au Progrès de Lyon, il nous fait part des ses regrets, et les constats de ses espoirs.. Rubrique Art-vidéo : deux plasticiens, Michel Coste et Sébastien Roche des installations Hi-tech qui nous emmènent loin dans le rêve, leurs oeuvres nous ouvrent une aventure artistique multiple. Rubrique livres - à lire - quatre penseurs, philosophes, Marvin Minsky, dans son livre « La Société de l’esprit », pionnier de l’intelligence artificielle, nous révèle ce que peut être la confrontation positive de l’esprit et de la machine. Pierre Damien Huyges, et son libre « Art et Industrie », des repères, des possibilités que l’Art n’a pas encore exploré. George Lukcas, son questionnement fondamental : pourquoi les œuvres d’art existent-elles, ? Ou mieux encore, comment sont-elles possibles ? Timothy Leary, dans son livre « Technique du chaos », nous propose de libérer l’individu du joug des pouvoirs et des institutions, par la « magie d’une merveilleuse analyse de l’apport possible du monde cybernétique ». Sous la Rubrique photographie : Dominique Cros, est une très grande photographe, un regard qui magnifie cet art difficile et magique, son engagement absolu est total, c’est le minimum que l’on puisse exprimer. Thierry Geffray photographe impassible devant la réussite, nous impose la beauté exigeante d’une recherche rare, la photo comme langage d’art.

Sous la rubrique Poésie trois poètes qui sont passés dans nos lieux ils ont laissé leurs lueurs, leurs traces, et des enregistrements dans des mémorables soirées. Philippe Guenin, Jehan van Langhenhoven, et Jérôme Games, Réflexion d’artiste : Le questionnement sur ce qu’est un artiste ? Doit il participer au progrès ? Le tandem Michel Tapié- Rodolphe Stadler, et l’analyse d’Antonin Tapies ? Ils pourraient-nous ramener vers une lumière, des exemples d’artistes comme Tanaka, merveilleuse peintre, avec des oeuvres dont le support, le susbtras matériel est l’électricité, découverte à la Galerie Stadler, un des éléments important du Groupe Gutaï. Un autre exemple, l’opposé de Tanaka, Rebeyrolle, calvaire, et réjouissance d’un grand peintre engagé, jusqu’à la fin. Extases : éditée chez les Editions Harpo &, Jeanne Tripier et ses poèmes du Premier Cahier, folle, singulière, hors mesure telle une Artaud féminine, déchirante. Rubrique Théâtre : Nous avons assisté au Festival D’Avignon à des spectacles, nous avons été saisis par : « Je suis sang » de Jan Fabre, et « Berlin.#. 03 » de Roméo Castellucci.. Menant un vrai combat, les deux metteurs en scène se sont livrés à nous. Une longue vérité nous a était dévoilée, nous sommes sortis transformés.

Textes contemporains : Michelle Christofari, Jean-Jacques Simon Et Martial Jalabert. Sommes-nous encore dans le progrès ? Nous sommes en pleine rixe des styles, des mondes, naufrage démembré des mots, squelette intact qui luit après la bataille. Sous la Rubrique écriture internaute, un ingénieur informaticien, fait le procès des techniques. Nous facilitent-elles la vie ? Ou nous font-elles plonger dans le néant et l’absurdité ? Rock : rubrique de notre ami Michel Espag, nous fait un résumé de l’Histoire du rock féminin, des égides, des mythes, des vraies louves du rituel sacré de la musique punk. Conte : Avec la flûte de Merlin, Barbara Fournier fait apparaître et disparaître, l’enfance ? La machine est là. Attention les enfants...

L’Exutoire Jean Charles, insolence magnifique. Quant les « génies fantasques » font des raccourcis, on les appelle, les cancres. Bonne lecture.

Tiphaine Stepffer