Editions Tiphaine
Accueil du site
Dernière mise à jour :
mercredi 21 juillet 2021
   
Brèves
CHRISTIAN DEBOUT peintre sculpteur// INTERVIEW du MUSEE de la POSTE de PARIS
mercredi 17 février

Actuellement le peintre sculpteur Christian Debout expose à Marseille dans un somptueux lieu « FINE ART INVEST » de 600 mt, au 36 rue de la République qui accueille dans son espace des plasticiens contemporains comme Seen, Bernard Brandi, Christian Debout, Combas, Jean Diego Thielen... et bien d’autres. Aperçu multiple, cet éventail sur L’art contemporain.

(JPG)

https://www.youtube.com/user/ladresse2009

ERIC REINHARDT "COMEDIES FRANCAISES" Collection Blanche GALLIMARD
samedi 12 septembre

Le livre de la rentrée, "Comédies Françaises" d’ Eric Reinhardt. Notre héros,

Dimitri idéaliste révolté ou le Verbe littéraire sous toutes ses facettes,

romanesque et brutal, monde de privilèges, zones d’haute tension,

d’harcèlement politique, multiples icônes féminins, énigme autour du genre,

a la Donna Haraway et son contraire, amours pluriels...

L’ Univers du Pouvoir, et sa pression dans le « territoire »

de l’innovation, de l’Art, d’Internet.... Ses débuts, avec L. Pouzin versus A. Roux...

Le Sexe, et ses corolaires, le Théâtre (sa passion). Il va parcourir un moment extreme de la

peinture française, les Surréalistes, vérité historique, et haute fiction d‘humour, et de délire

littéraire....

L’Architecture urbaine....L’auteur nous « pousse » vers les déambulations du personnage autour

de quelques villes, rêvant de ruelles biscornues, aux anciens pavés, des trottoirs d’autrefois, se

refusant à assumer la réalité de notre cadre contemporain, le forcing urbanistique de rues

piétonnes, dont l’ennui se mêle a la certitude d’être, que « l‘Homus consommateur » formatage

unique dans ce décor aseptisé, ou disparait toute poésie... Dimitri se perd à Madrid, cherchant

désespérément la rencontre, à Paris criant le désir de l’assouvissement de cette rencontre

essentielle, à Bordeaux la dérive vers Anais ,« la velue »... Et à Perros Guirrec, le rendez-vous

fatal... Livre insolite et sonore, où toute l’organisation narrative, devient "textures organiques »,

planant dans un virtuel charnel...d’une obsessionnelle esthétique composite...

stepffer-tiphaine

sur le web : eric reinhardt
Sur le Web
Mineo Kuroda
Le site de Mineo Kuroda.
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Brigitte Sillard
Site de Brigitte Sillard
Cabanon Productions
Cabanon Pruduction : présentation des livres de Guy Tournaye.
RICHARD PINHAS
mardi 11 août

RICHARD PINHAS and MERZBOW KEIO LINE , 2CD/3LP : Dirter Promotions, 2008

http://italia.allaboutjazz.com/php/article.php ?id=4301

Depuis bientôt 3 mois que j’écoute, ces six pièces à textures et consistance en évolution constante, dans sa mélodie et dans son rythme comme une rixe permanente, extatique, simultanée dont le temps serait abolit.... Est-ce possible que cette production musical « KEIO LINE » masse, volume, mouvements « exorcisé par des machines, « machines désirantes » (surgies de toi Gilles Deleuze). La musique électronique, pourrait-elle porter plus loin le concept du plan d’immanence ? colle mieux a la masse sonore, que les instruments conventionnels ? Concrétiser, la vitesse, les silences, les chutes sonores, dans un champ plus large, dont le rythme immense, comme pendant la durée de ses six pièces de Richard Pinhas les étendues de « KEIO LINE » et ses impulsions s’érigent et se rétractent en roulement sourd, souterrain. Peu importe l’origine de cette musique , du bruit urbain où industriel, notes des fragments classiques où réminiscences, C’ est un paysage fait de pure sonorité, archaïque et futuriste, vision nue qui donne un nouveau sens, nouvelle relation avec la musique... abstraite , philosophique, cette « ŒUVRE » et menée par les créateurs qui réalisent un formidable duel, la guitare électrique de Richard Pinhas et Merzbow les synthétiseurs et ils y vont dans des matières singulières, avec de sons inédits qui vous troublent, vous forçant à réfléchir, longtemps... C’est un voyage au bout d’un univers, menaçant et sublime... Le notre.

Tiphaine 8 mai 2009


Toutes les brèves du site :