Editions Tiphaine
Accueil du siteCarnet de voyage
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
GILLES DELEUZE : SUR QUATRE FORMULES POÉTIQUES QUI POURRAIENT RÉSUMER LA PHILOSOPHIE KANTIENNE
mercredi 26 mai
Le temps out of joint la porte hors de ses gonds, signifie le premier grand renversement kantien : c’est le mouvement qui se subordonne au temps. Le temps ne se rapporte plus au mouvement qu’il mesure, mais le mouvement au temps qui le conditionne. Aussi le mouvement n’est-il plus une détermination d’objet, mais la description d’un espace, espace dont nous devons faire abstraction pour découvrir le temps comme condition de l’acte...() Critique et clinique : Les éditions de Minuit/ Paradoxe suite/ click sur "EXPRESSION d’ARTISTE"
Jean Claude Aubry nous a quitté ...
mardi 13 novembre

Nous sommes triste de vous annoncer le décès de Jean Claude Aubry survenu le 2 octobre dernier. Nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer physiquement mais nous avons aimé les textes qu’il nous a envoyé, son humour décapant et décale, son humanité.

Son livre « Mémoire d’un scribouillard » va paraître aux edition Les presses du midi, nous vous le recommandons chaudement.

Sur le Web
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Jean Claude Aubry
Le site de notre Prête plume.
Pokhara totale destruction
samedi 19 février 2011
par Administrateur- tiphaine
Par contre ils ont autorise la construction dans les rizières cote lac si c’était pour construire des restaurant, résultat cinq nouveaux restos dans le nord de lakaside ou je suis bien sur et ca n’est pas fini, ca béton grave. Ce qui est ridicule puisqu’il n’y a pas plus de touristes, plutôt moins (les maoïstes ne font pas de bien au tourisme, des grèves de 2 semaines ca motive pas). Parce qu’une grève au Népal c’est pas comme en France, non, la tout doit être ferme, sous peine de très gros problèmes sinon. Lorsqu’il y a des grèves (se sont les maoïstes qui les font) tout le temps de la grève il y a des maoïstes qui contrôle que les magasins sont ferme, sinon... La il y a un des nouveaux resto qui a été dénonce aux maoïstes, il va peut être pas durer longtemps celui la. Bientôt on ne verra presque plus le lac mais bon se n’est pas grave ce qu’il reste c’est quand même la gentillesse des népalais. Ils m’ont fait un accueil vraiment incroyable. Tout le monde content, réellement content de te voir, ca c’est de l’accueil, des sourires partout, une légèreté exceptionnelle, voila le Népal. Et comme je ne suis plus touriste je ne vais pas pester sur ce qu’ils font de Pokhara, c’est leur problème, ils pensent bien faire, ils se trompent simplement. Ils ont décide que Pokhara seraient une, sinon la destination touristique privilégiée du Népal, ce qui est vrai en fait mais il n’y a pas autant de touristes que ca, et surtout c’est sur une très petite partie de l’année, environ 6 mois, le reste du temps le climat est difficile donc il n’y a peu de touristes, de juin jusqu’a septembre c’est le basse saison, la mousson, et décembre, janvier et début février n’est pas une bonne période aussi pour les commerçants, il fait froid. Les restos et guest houses ont vraiment du mal a tenir, ca va puisque les népalais se débrouillent toujours, mais c’est dur. Je ne serais pas surpris que certaines guest house ferment, du jamais vu (ou alors si dans les terres du cote de lakeside), pas assez de touristes. Je suis d’accord pour que le tourisme soit une des rentrée d’argent très importante pour le Népal, une des premières sinon la première mais pour développer le tourisme je trouve qu’ils ne s’y prennent pas bien. Il faudrait ouvrir d’autres lieux pour le tourisme, développer d’autres infrastructures, il faudrait que le tourisme soit plus dilué et non concentre comme il l’ai actuellement. Certains lieux ont déjà été presque défigurés, même le treck du camp de base des Annapurnas a perdu une grande partie de son intérêt. Pour l’instant, pour faire rapide il y a trois grands pôles touristiques au Népal, la valle de Katmandou, avec Patan, pashupatina, bouddha et baktapur, Pokhara et chitwan, plus les treks (pas si nombreux que ca, ceux très connus). Et le Népal ce n’est pas ca, il y a encore des zones très difficiles d’accès ou le tourisme n’est pas du tout développe, tout est a faire, c’est la que je porterais tous mes efforts. Déjà ca préserverait les lieux actuels, ce n’est pas la peine de développer plus le tourisme il l’est déjà assez, et ca permettrait de mieux connaitre ce pays magnifique. Si on regarde les zones actuellement touristiques il reste des énormes endroits peu connus. Et je suis sur qu’ils sont magnifiques. L’année prochaine je compte bien, si je peux, partir avec un ami népalais pendant un ou deux mois et allez visiter des lieux qui ne sont pas dans les guides touristiques, je suis sur que ca doit être génial et pour connaitre le pays quoi de mieux. Cette année j’ai décidé de rester pour le mousson, c’est la seule saison que je ne connais pas au Népal et je pense que ca va être quelque chose. Je m’en réjouie d’avance. Parfois il peut pleuvoir une semaine entière sans s’arrêter, la vie va être assez incroyable, j’ai déjà eu un avant gout il y a quelques jours avec un orage, d’une force assez dingue, le lac est reste éclaire en continu (c’était la nuit) pendant une demie heure, les éclairs se succédaient aux éclairs, un éclair toute les trois secondes environ, incroyable. Tres beau. J’ai ma provision de livres et de films,mon ordi remarche, ca va le faire. C’est rigolo actuellement tout le monde se prépare pour la mousson, ils viennent de recreuser le lit d’une rivière qui a déborde lors du premier orage (quatre magasins inondes avec plus de 20 centimètre d’eau quand même :-), ils arrangent les bâches plastique qui vont protéger les magasins, terrasses etc ... a lakeside les magasins vendent tous des parapluies et des sortes de kway, et le plus rigolo c’est qu’il fait un soleil d’enfer. mais ca ne va pas durer, quand la mousson va arriver se sera la guerre déclarée :-) Bon pour finir je vais vous présenter un truc que je ne connaissais pas et je trouve ca assez beau, même plus, c’est le parahawking, ou vol avec des rapaces. J’explique se sont des rapaces qui ont été trouves (souvent tombes des nids), et qui ont été recueilli, soignes etc...Pendant des mois (plus d’un an et demi pour l’un) puis "dresses" a voler avec un parapente. Je ne sais pas comment ca marche mais j’irais faire un jour un tour sur le site parahawking.com, pour l’instant pas le temps mais ce que je sais c’est qu’une fois dans le ciel, l’aigle ou le vautour vol avec le parapente, il en suis tous les mouvements en totale liberté, c’est pas mal non. Je l’avais vu une fois en suivant un parapente des yeux, un aigle volait avec lui, et bien c’était surement un de ces rapaces On atteint encore un autre niveau de la complicité animal homme. C’est dans une guesthouse âpres lakeside nord, il y a cinq volières, 4 sont utilisées actuellement donc il y a 4 rapaces, la il n’était que trois (un devait être en vol), tout est super propre, les volieres sont grandes, et les oiseaux ont l’air d’être heureux, une affaire qui roule. J’adore les rapaces, ils me fascinent, ils sont d’une beauté. Et ici ils font parti du paysage, ils ont une utilité très grande et ils sont respectes, c’est génial. Visite et pour finir un lien vers un site pour la sauvegarde des vautours. A très bientôt. La Luciole