Editions Tiphaine
Accueil du siteCarnet de voyage
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
GILLES DELEUZE : SUR QUATRE FORMULES POÉTIQUES QUI POURRAIENT RÉSUMER LA PHILOSOPHIE KANTIENNE
mercredi 26 mai
Le temps out of joint la porte hors de ses gonds, signifie le premier grand renversement kantien : c’est le mouvement qui se subordonne au temps. Le temps ne se rapporte plus au mouvement qu’il mesure, mais le mouvement au temps qui le conditionne. Aussi le mouvement n’est-il plus une détermination d’objet, mais la description d’un espace, espace dont nous devons faire abstraction pour découvrir le temps comme condition de l’acte...() Critique et clinique : Les éditions de Minuit/ Paradoxe suite/ click sur "EXPRESSION d’ARTISTE"
Jean Claude Aubry nous a quitté ...
mardi 13 novembre

Nous sommes triste de vous annoncer le décès de Jean Claude Aubry survenu le 2 octobre dernier. Nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer physiquement mais nous avons aimé les textes qu’il nous a envoyé, son humour décapant et décale, son humanité.

Son livre « Mémoire d’un scribouillard » va paraître aux edition Les presses du midi, nous vous le recommandons chaudement.

Sur le Web
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Jean Claude Aubry
Le site de notre Prête plume.
là je suis maintenant au Laos
vendredi 4 novembre 2011

31.10.2011 Un truc que j’aime bien... J’aime vraiment lorsque je descend d’un bus, d’un train (là au Cambodge se serait plus d’un bus parce que le train, à part le bamboo train...) ... pour une nouvelle ville, un nouvel endroit et que je ne sais vraiment pas où aller. Là c’est l’inconnu complet mais on sait que de toute façon dans quelques heures, minutes on sera dans une chambre d’hotel, bien, que l’on pourra prendre une douche et que tout sera à recommencer, autre lieu, autre découvertes, autres visages, autres sensations...Déjà on arrive fatigué par le voyage, là y’a toujours des rabatteurs qui sont là pour faire leur business et que sont collant mais grave. Déjà c’est tout un truc de récupérer son sac et là ça continue. Ce que je fais c’est que j’allume une cigarette, après pas mal d’heures de voyage la première cigarette c’est un bon moment et puis ça permet de ne pas répondre et de prendre son temps (on peut prendre un chewim gum mais ça marche pas pareil). "Vous cherchez une guest house, j’en ai une, deux, trois" etc ... "D’abord je fume une cigarette". Le temps de la fumer normalement il y a plus de la moitié des rabateurs en tout genre qui sont partis, là il est temps de prendre son sac et de voir la suite. Et après ça va vite, les pauvres rabatteurs qui sont là négocient les prix très facilement, normal y’a plus personne. Et puis une fois dans un tuk tuk ou sur une moto on peut visiter plusieurs guest house jusqu’à trouver ce que l’on cherche. Ce soir c’était génial, un mec me propose une guest house, le riverside, ça tombe bien c’était où je voulais aller, "je lui dis, elle est bien cette guest house, elle est où, c’est combien etc...", puis on parle. De toute façon c’était là que je voulais aller. Et puis y’a aussi observer les personnes qui ne voyagent pas trop, qui sont en vacances et qui elles prennent ce moment comme un moment d’agression pure, non il faut comprendre que c’est le boulot de ses mecs et qu’après ils sont différents, ca fait parti du voyage. Bon je vais essayer d’être plus présent sur La Luciole, là je suis maintenant au Laos, demain je par pour les 4000 îles demain, d’autres beaux moments à vivre je suis sûr, je vous laisse avec quelques photos, à très bientôt.

img871|center>

Ils ont des petites motos, souvent des hondas, toutes avec vitesses, des 100 cm3 normlement, et ils portent tout dessus, mais tout, déjà souvent ils sont à 4 ou 5 sur la moto, pas de problème, le bébé devant, après le père qui conduit, puis l’avant dernière et le dernier souvent un fils, enfin la mère. Là il transport du bois, et pas qu’un peu, juste avec l’équilibrage il reussit à partir sans problème et rien ne tombera, parce que mettre une ficelle ou un truc comme ça jamais :-)  

(JPG)

Ce sont des vaches même pas des boeufs qui tractent, et y’en a du foin ça déborde, ça c’est une image qui ne surprend presque plus tellement ils sont incroyables. 

(JPG)

Mékong, première photo, des pécheurs reviennent le soir. 

Deuxième photo... Sur le Mékong souvent on voit des bouteilles flotter, ça fait sale, on se dit quel dommage encore de la pollution. Mais si on regarde bien ces bouteilles que l’on voit sont toujours espacées d’environ 3 ou 4 mêtres, et oui ce sont les flotteurs pour les filets des pécheurs, les bouteilles jaunes que l’on voit sur les bateaux non ce n’est pas une provision d’alcool ou la production d’une journée d’alcool de canne à sucre, non se sont des flotteurs. Et oui rien ne se perd tout se transforme :-)

Couché de soleil sur Stun Streng, les raies lumineuses sont incroyables. 

(JPG)

Coucher de soleil sur le Mékong, à Kartie (Karchee), ils sont d’une beauté incroyable, je n’en ai pas loupé un seul, tous les jours différents, magique.

(JPG)

Je vous dis à très bientôt en direct du Laos qui m’a l’air d’être pas si pire, à très bientôt.