Editions Tiphaine
Accueil du siteCarnet de voyage
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
GILLES DELEUZE : SUR QUATRE FORMULES POÉTIQUES QUI POURRAIENT RÉSUMER LA PHILOSOPHIE KANTIENNE
mercredi 26 mai
Le temps out of joint la porte hors de ses gonds, signifie le premier grand renversement kantien : c’est le mouvement qui se subordonne au temps. Le temps ne se rapporte plus au mouvement qu’il mesure, mais le mouvement au temps qui le conditionne. Aussi le mouvement n’est-il plus une détermination d’objet, mais la description d’un espace, espace dont nous devons faire abstraction pour découvrir le temps comme condition de l’acte...() Critique et clinique : Les éditions de Minuit/ Paradoxe suite/ click sur "EXPRESSION d’ARTISTE"
Jean Claude Aubry nous a quitté ...
mardi 13 novembre

Nous sommes triste de vous annoncer le décès de Jean Claude Aubry survenu le 2 octobre dernier. Nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer physiquement mais nous avons aimé les textes qu’il nous a envoyé, son humour décapant et décale, son humanité.

Son livre « Mémoire d’un scribouillard » va paraître aux edition Les presses du midi, nous vous le recommandons chaudement.

Sur le Web
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Jean Claude Aubry
Le site de notre Prête plume.
Geffray a Bodhgaya par le train
24.02.2010 Arrivee a Bodhgaya
jeudi 25 février 2010

L’arrivée à Bodhgaya. Quitter Puri a été difficile mais une fois dans le train une seule chose m’ennuyait c’était d’arriver a 3 heures 10 du matin a Gaya, je me demandais comment j’allais faire...et en fait ça c’est passe le mieux possible. Reveille a 2 heures dans le train sans réveil..., ouf encore du temps, je me lève vais faire mon petit tour et la je tombe sur des dizaines de militaires en tenue Kaki avec un turban noir sur la tête, ils faisaient peur grave. Bienvenue dans le Bihar l’état le plus pauvre de l’Inde, les trains et bus se font souvent attaquer, l’armée est très présente, ça rassure ...quand on le sait ... En fait le train est arrive a 4 heures a Gaya, la surprise, les rickshaws etaient la, des vendeurs de chai, la vie avait déjà commence. Apres trois thé pour bien me réveiller, rickshaw jusqu’a Bodhgaya. Arrive par l’entrée principale du temple Mahabodhi, des centaines des pèlerins, surtout des femmes, tout en blanc, avec offrandes, fleurs, chants... tout ça avec le soleil qui se levait, le ciel était rose, oranger, magnifique magique. Première impression fantastique. Maintenant trouver une guest house. Un quart d’heure plus tard, un jeune mec me demande si je cherche une chambre, je lui dis oui, je donne mon prix...Il me dit ok son oncle tient une guest house... Bon bien sur je risquais de payer une commission mais j’avais donne mon prix et en fait ce mec est un népalais qui est venu faire des études en inde... donc tout bon, chambre très bien et pas cher. Une heure plus tard, vers 7 heures hop direction le Mahabodhi Temple. Et la grand moment, une ferveur qui se sent partout, des moines par centaines, il y a quelque chose ici, on ressent vraiment. Et puis arrivée devant l’arbre, l’apothéose. Le lieu ou le Prince Siddhartha Gautama est devenu le Bouddha. Je savais que Bodhgaya était une ville importante pour le bouddhisme mais c’est carrément la plus importante et ça se sent, mais bon le suite demain (si le net marche ça c’est pas tip top ici pour l’instant :-) A +

Mahabodhi Temple 50 mètres quand même...

(JPG)

.

Statues magnifiques

(JPG)

Moines, devant l’arbre de l’immunisation.

(JPG)

Offrandes de fleurs

(JPG)

Des fleurs partout

(JPG)

Moines en priere

(JPG)

He pour finir :-)

(JPG)

A tres bientot.