Editions Tiphaine
Accueil du siteCarnet de voyage
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
GILLES DELEUZE : SUR QUATRE FORMULES POÉTIQUES QUI POURRAIENT RÉSUMER LA PHILOSOPHIE KANTIENNE
mercredi 26 mai
Le temps out of joint la porte hors de ses gonds, signifie le premier grand renversement kantien : c’est le mouvement qui se subordonne au temps. Le temps ne se rapporte plus au mouvement qu’il mesure, mais le mouvement au temps qui le conditionne. Aussi le mouvement n’est-il plus une détermination d’objet, mais la description d’un espace, espace dont nous devons faire abstraction pour découvrir le temps comme condition de l’acte...() Critique et clinique : Les éditions de Minuit/ Paradoxe suite/ click sur "EXPRESSION d’ARTISTE"
Jean Claude Aubry nous a quitté ...
mardi 13 novembre

Nous sommes triste de vous annoncer le décès de Jean Claude Aubry survenu le 2 octobre dernier. Nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer physiquement mais nous avons aimé les textes qu’il nous a envoyé, son humour décapant et décale, son humanité.

Son livre « Mémoire d’un scribouillard » va paraître aux edition Les presses du midi, nous vous le recommandons chaudement.

Sur le Web
Maison d’édition les Presses du Midi
Le site des éditions des presses du midi.
Jean Claude Aubry
Le site de notre Prête plume.
"Le résident de la République" allias Geffray se trouve à Calcutta
vendredi 25 septembre 2009
par Administrateur- tiphaine

23.09.2009 ici Calcutta

Arrivée a Kolcata a 4 heures du mat et c’est pas triste. Déjà un hôtel super qui donne sur un marche, j’ai passe la journée a regarder, c’est fou. J’ai teste les beignets, samosa etc du coin, ca va mais c’est épicé. Ce matin je me lève et je regarde plus de 1000 personnes déjà dans la rue, c’est jour de marche sur la bretelle d’autoroute. Je suis bien a Calcutta et c’est ce que je redoutais, la ville de tous les possibles. Et le pire c’est que ca marche, y’a bien qu’en Asie que c’est possible. Il est 6 heures et demi et déjà c’est reparti, une nouvelle journée commence. Les porteurs arrivent, on commence par faire du charbon de bois pour le feu, la vaisselle, on nettoie, beaucoup mais sans conviction, le climat est terrible, et c’est reparti, la vie normale et ca depuis peut être un siècle, rien n’a vraiment du changer, les porteurs sont encore souvent a bras, y’a pas d’eau courante, et l’électricité c’est aléatoire bienvenue a Calcutta. On va s’amuser. Avant dernière ville avant le Nepal et c’est bien que ce soit celle la, il va juste falloir a apprendre a traverser les rues, le trafic est incroyable et hop la en avant toute. Allez en images ca vous dit.

(JPG)
Les porteurs sont déjà là

Les porteurs sont déjà la, la journée commence.

(JPG)
ouché du soleil

Couche de soleil sur Calcutta.

Vendeur de pot en terre  (JPG)

Vendeur de pot en terre, le matin ils en prennent un petit, boivent du thé surement puis ils cassent le pot par terre, j’ai pas tout compris :-0

(JPG)
Mon hotel pas si pire...
(JPG)
Vue interieur...