Editions Tiphaine
Accueil du siteCIEL INTÉRIEUR" de JEAN-PAUL FARGIER autour de GENEVIÈVE MORGAN paru REVUE "FUSÉE" CHRISTIAN DEBOUT EXPOSITION à MARSEILLE « LES ENVELOPPES" GALERIE PASCAL LAINE à MENERBES EXPOSITION le 9 AOUT/LE GRAND PALAIS RÉTROSPECTIVE JOAN MIRO 44 ANS APRÈS.// MICHEL STEINER a la TOUR PHILIPPE le BEL VILLENEUVE LEZ LES AVIGNON
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Sur le Web
Fernando Arrabal
overview on Fernando Arrabal’s life and work
Martin McNulty
Site web principal de l’artiste peintre Martin McNulty
Dominique Cros - Photographe Créateur - www.dominique-cros.com
Dominique Cros, photographe d’art, d’histoire et de vie sociale, met en ligne son film d’images en plusieurs tableaux, à travers l’outil de la photo et du dessin.
INVISIBLE GALERIE Presente CHRISTIAN DEBOUT "LES ENVELOPPES" Vernissage le Jeudi 31 MAI 2018
3 PLACE FELIX BARET 13006 MARSEILLE
mardi 1er mai 2018
par Administrateur- tiphaine

I N V I S I B L E

g a l e r i e

Présente

CHRISTIAN DEBOUT

L E S E N V E L O P P E S

1982-2018

VERNISSAGE le JEUDI 31 MAI 2018 à 18H

Du Jeudi 31 Mai au 30 Septembre 2018

dans les locaux de Mr ALAIN ISNARD & Mme VANINA VEIRY SOLLARI

3 PLACE FELIX BARET 13006 MARSEILLE

Galerie INVISIBLE Contact galerie : 06 18 17 27 82 // invisible.galerie@free.fr Facebook

Contact : CH. Debout : 06 84 08 60 74 // mille.plateaux@orange.fr

(JPG)

ENVELOPPE BLANCHE

1979 : Centre Georges Pompidou, exposition Salvador Dali, réalisation de la ( Kermesse

Héroïque ) Environnement spécialement conçu par Salvador Dali réalisation Christian Debout

1979/81 : Assista nt du sculpteur César.

1980/81 : Centre Georges Pompidou, exposition Paris-Paris, reconstitution des mannequins de

l’exposition surréaliste de 1938. Christian Debout

1982 : Théâtre d’Aubervilliers, Purgatoire à Ingolstadt, ms Hans Peter Cloos, décor Jean Haas

Peinture Christian Debout

1988 : Soirée TF1, Espace Cardin, lancement de la chaîne, réalisation Conception peintures

Christian Debout

1991 : Hall de nuit, Théâtre de la Bastille mise en scène Chantal Ackerman peintures

1994 : Centre Georges Pompidou, Exposition Pathé Cinéma. Réalisation peinture

1995 à 2000 : associé à la société de décors - Conception et réalisation - 1 point 3 - Montreuil . 1996 : Théâtre National de Narbonne, Lajeun e fille et la mort, chorégraphie de Myriam Naisy . conception du décor

1999 : Musée du Jeu de Paume, Exposition Gutai reconstitution de la robe électrique de Tanaka

1999 Fondation Cartier, exposition Comme un oiseau. Conception et Réalisation du décor 2001

Création de la SARL Mille Plateaux Conception et Réalisation de Décor

2002 : Arjo Wiggins -exposition Conception et réalisation événement Couvent des Cordeliers

2002 : Albin Michel, décor du Salon du Livre à Montreuil

2004 : Réalisation et conception de Exposition Rebeyrolle, Villeneuve la Garenne

2006 : Réalisation de la tornade au Palais de la Découverte

2008 : Réalisation et conception de l’exposition Villeglé, Villeneuve la Garenne

2016 : Réalisation du décor " L ’Homme assis dans le couloir " Mise en scène de Gabriel Garran

2017 : Aide Scénographique << Nu dans le bain >> Mise

(JPG) (JPG)

ENVELOPPE FER ENVELOPPE FEUILLE D’OR

Idoles

Avant les enveloppes de Christian Debout, et le mystère qu’elles nous convient à partager, il y a un autre mystère, il y a un autre secret : la rencontre avec un peuple de statuettes de marbre, des idoles cycladiques exécutées il y a entre quatre et cinq mille ans - statuettes dont se souviendra, au début du XXème siècle le Brancusi du Baiser, et qu’un Christian Debout encore étudiant aux Beaux-Arts de Paris découvre en 1976 à la faveur d’un voyage en Grèce. Ces idoles nous frappent encore aujourd’hui par leur simplicité à la limite de l’abstraction : têtes ovales et plates basculant vers l’arrière où saille un trait unique - le triangle du nez - corps quasi rectangulaire aux jambes et aux pieds robustes et bien campés, simple incise figurant le pubis... Mais surtout, il y a les bras croisés.

C’est ce geste - angle souvent droit des coudes, bras parallèles, mains invisibles - qui, avant tout, a parlé à Christian Debout. À combien de nous est-ce arrivé qu’une statue dise, voire révèle quelque chose, par-delà le temps, et comme pour nous seul ? Si la langue des étrusques est perdue à jamais, il est clair que L’Ombre du soir s’adresse à nous, comme elle s’est adressée au poète d’Annunzio ou au jeune Giacometti : par-delà la suggestion de Jean Genet que l’œuvre est offerte à l’innombrable foule des morts, supposons qu’elle s’adresse aussi à la foule tout aussi innombrable des " pas encore nés ".

C’est ainsi que ce geste s’est transmis au jeune Christian Debout. Geste qui me semble signifier : " je protège mon secret, mais en le protégeant, je lui permets de se conserver et, par là-même, de se transmettre ". À peine avait-il produit sa première enveloppe, sur un format très modeste, que le mot " idole " est venu à l’esprit de Christian Debout. Ainsi, le mystère des bras croisés ressurgissait dans ce premier pliage, où l’objet usuel, dans sa confection-redécouverte, accédait aussitôt au statut d’objet sacré. Bientôt promise au statut d’objet obsolète - et par là même non moins sacré - l’enveloppe classique recèle au moins deux secrets (j’ai eu envie d’écrire " deux spectres ") : la trace du geste sur la feuille de papier, et le mystère de son contenant. Par ce dernier point, elle rejoint le mystère des bras croisés sur un secret qui, s’il ne se dit pas, se transmet.

Au temps de la révélation - temps qui suit, voire accompagne la production de l’enveloppe originelle - suit celui de l’intention : cette idole ressurgie sous une nouvelle forme, Christian Debout va, presque aussitôt vouloir la décliner, la révéler au monde, la " mettre en majesté ", désir concomitant au travail du jeune peintre qui se cherche, porté par l’œuvre de ceux qu’il se reconnaît pour maîtres : Rothko, Matisse... Il va donc produire sa première série d’enveloppes, exposée à la galerie Stadler en 1982 : de très grands formats monochromes, de couleur vive, réalisées avec des pigments broyés à l’huile, afin qu’elles continuent à " flamber " - leur vivacité protégée des possibles assauts du temps.

En 2010, Christian Debout revient s’installer dans la maison familiale, au pied du Luberon, où les premières enveloppes ont vu le jour. Avec ce retour aux sources, il en amorce tout naturellement un autre, revenant à ses " idoles ". Or entre 1982 et 2010, il y a eu les Ouvertures, libre déploiement, sur la toile, de la couleur et du geste ; les Hautes pâtes, grandes toiles où les couleurs qui se heurtent et la matière - épaisse - témoignent de la sensualité et de l’âpreté du travail au sol ; les Quatre Éléments, conçus pour l’immensité de la Chapelle de la Salpêtrière.

Enfin, la série des Oliviers précède et annonce le retour à l’enveloppe : forme qui permet à la fois à l’artiste - concrètement et conceptuellement - de tout contenir de son art, d’en accueillir les mutations passées et à venir. Des feuilles d’olivier, si souvent représentées, à présent collectées à même la branche et collées sur un cadre de bois sculpté, naissent les premières enveloppes végétales. Puis, de l’origine - la feuille - l’artiste revient à sa représentation : à partir de la toile peinte de grand format, il réalise un pliage qui, devenu enveloppe, élude une partie de l’œuvre originelle tout en en proposant une nouvelle aux regards - rejoignant en ceci l’éloge par Mallarmé des ouvrages aux pages " non coupées ", dont une partie demeure cachée au lecteur. Le retour à la maison des aïeux ouvre également à Christian Debout un nouveau champ d’expérimentation : Les enveloppes incorporent matelas, rideaux, dentelles, boutons de mercerie, sacs en grosse toile : autant d’humbles vestiges soustraits à une maison aimée, autant de possessions intimes devenues reliques sacrées. Puis viennent les sculptures : fer, bois, pierre...

L’enveloppe en métal émeut en ceci qu’elle appelle à un geste impossible : le déplié. On n’ouvrira jamais cette enveloppe-là, enveloppe plus que scellée, enveloppe soudée, dont le pliage est rendu plus irrévocable encore par le travail de la rouille. J’y vois une poésie semblable à celle de ces chars indiens taillés dans la pierre, dont on se prend à rêver qu’ils s’animent et se mettent à rouler. Quant aux enveloppes de bois et de pierre, leur fabrication - contrairement aux enveloppes de métal - ne relève plus du pliage. On songe au mot attribué à Michel-Ange : " le sculpteur ne peut représenter que ce qui était déjà dans la pierre ". L’enveloppe contenant, était donc contenue dans le matériau.

Une enveloppe en pierre blanche, parmi les plus récentes, nous arrête, comme si elle cherchait à nous dire quelque chose. Alors nous comprenons... À l’image de cette enveloppe en pierre blanche du Lubéron, arrachée par Christian Debout aux fondations de la maison des aïeux, s’en est fugacement substituée une autre : la statuette de marbre aux bras croisés, la petite idole des Cyclades.

Dorothée Zumstein, Robion, 24 octobre 2017

Dorothée Zumstein est auteur et traductrice. Elle a écrit une dizaine de pièces, parmi lesquelles Never Never Never, Mayday, L’Orange était l’unique lumière, Mémoires pyromanes, Alias Alicia, Harry et Sam - pour la plupart parues aux éditions Quartett.
 Elle a traduit plusieurs pièces de Shakespeare pour la scène. La Tempête de Shakespeare et de Massacre à Paris de Marlowe sont publiées aux Nouvelles éditions Place. Ses pièces et traductions ont fait l’objet de plusieurs créations (Théâtre des Célestins, Théâtre de Sartrouville, Théâtre de la Colline, Subsistances, Comédie de Clermont, CDN de Reims, CDN de Besançon, CDN de Rouen etc...

Articles de cette rubrique
  1. Karl Bergot
    5 mai 2006

  2. Martin Mc Nulty
    31 janvier 2007

  3. Pierre Jean Mantigneux
    27 février 2007

  4. JOSETTE SAMSON FRANÇOIS PORTRAIT FLUIDE
    9 septembre 2011

  5. KRISTIAN DESALLY a la Galerie PASCAL LAINE à MENERBES
    24 mai 2014

  6. KRISTIAN DESALLY a la GALERIE PASCAL LAINE
    24 mai 2014

  7. LETTRE de Sa SAINTETE JEAN PAUL II
    8 juillet 2014

  8. HISTOIRE de Mystiques
    9 juillet 2014

  9. LE SQUARE De MARGUERITTE DURAS par DIDIER BEZACE
    26 août 2014

  10. "L’AMOUR et les FORETS" d’ ERIC REINHARDT chez Gallimard
    11 septembre 2014

  11. Paintingts of Christian Debout and Tiphaine Stepffer tribute has the Chinesse ART of the Landscape and the discovery of the warriors of it terrecuite
    8 juin 2015

  12. « Des arbres à abattre » de Thomas Bernhard Mise en scène de Krystian Lupa
    22 août 2015

  13. Christian Debout /Parcours d’un plasticien contemporain
    20 décembre 2015

  14. EXTASES FEMININS par/ JEAN NOEL VUARNET
    30 décembre 2015

  15. CARLOS REGAZZONI plasticien multiple à Buenos Aires
    17 janvier 2016

  16. CHRISTIAN DEBOUT complexité de l’oeuvre d’un plasticien contemporain
    31 mai 2016

  17. La compagnie Théâtre en douce a le plaisir de présenter « Oh les beaux jours ! » de Samuel Beckett. Mise en scène de Pierre Helly. Avec : Bénédicte Coste-Chareyre et Robert Abraham.
    7 juin 2016

  18. Forte et émouvante exposition de Michel Steiner « LUMIERE ^ PRESENCE »au Musée de Marcel Gili
    29 juin 2016

  19. A Avignon une création insensée, de GABRIEL GARRAN, lorsqu’il choisit, de Margueritte Duras « L’Homme assis dans le couloir »
    10 juillet 2016

  20. EXPOSITION HOMMAGE à NAM JUNE PAIK au PRIEURE SAINT-PIERRE a la COMMUNE du PONT SAINT-ESPRIT.
    25 août 2016

  21. CIEL INTERIEUR de Jean-Paul Fargier // Autour de Geneviève MORGAN
    14 septembre 2016

  22. JEAN-FRAN9OIS DUFFAU est parti
    10 février 2017

  23. "UNE AFFARE ATOMIQUE" de Vincent Crouzet// Edition Laffont
    28 mars 2017

  24. EXPOSITION de BERNARD BRANDI
    2 juin 2017

  25. "LA VUELTA à la CHAPELLE de MEJEAN à ARLES
    10 août 2017

  26. JOE DOWNING a la GALERIE PASCAL LAINE
    1er septembre 2017

  27. Nouvel article
    7 février 2018

  28. INVISIBLE GALERIE Presente CHRISTIAN DEBOUT "LES ENVELOPPES" Vernissage le Jeudi 31 MAI 2018
    1er mai 2018

  29. LA GALERIE PASCAL LAINE PRESENTE// VIART//HANS HARTUNG//PRASSINOS//DEGOTTEX//ALECHINSKY//VASARELY
    18 août 2018

  30. CHRISTIAN DEBOUT "LES ENVELOPPES" Galerie UN LIEU UNE OEUVRE à Menerbes
    21 septembre 2018

  31. FARDOULIS LAGRANGE de Tiphaine
    25 septembre 2018

  32. LE GRAND PALAIS RÉTROSPECTIVE JOAN MIRO 44 ANS APRÈS
    24 novembre 2018

  33. EXPOSITION MICHEL STEINER « BRUISSEMENT DU SILENCE 
    11 décembre 2018