Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc TocTocToc 12
Dernière mise à jour :
samedi 4 juillet 2020
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Toc Toc Toc 12
Editorial
Tiphaine Stepffer
samedi 27 janvier 2007
L’éditorial de la revue Toc Toc Toc numéro 12.

Ou, comment fut composé Toc Toc Toc 12

Nous allons commencer par le plus ardu. Que reste-t-il aujourd’hui, en termes de perte ou d’écart, entre un philosophe contemporain et la philosophie classique ? Pour le savoir, nous nous sommes imposé un beau défi : le face à face entre Diderot et Guy Debord. Que peut-on déduire à partir de deux modes de pensées philosophiques et comment cerner la position mentale et réelle de l’être actuel ? Après le naufrage du modèle classique éduqué aux grandes idées humanistes, il reste encore l’être sensible, attaché aux valeurs philosophiques, artistiques, historiques, initié aux sciences et aux religions. Nous ne devons pas croire ni nous laisser abuser par la belle idée qu’autrefois, l’accès à la culture et aux études étaient à la portée de tous. Au contraire, c’était l’apanage d’une classe dominante qualifiée d’élite. Au peuple était réservée la sinistre culture. Nous avons donc avancé dans l’idée d’une certaine égalité... Mais cette nourriture de masse est-elle supportable ? Cette consommation de masse, justement baptisée « l’ère du vide » par Gilles Lipovesky, ne serait-elle pas plutôt le grand plein, un système dans lequel tout objet devient le vecteur d’un signe économique ? Nous serions donc entre la fin de la culture et l’avènement définitif de la consommation. Nous vivons l’ère d’un hédonisme industriel dans lequel l’idée de profit a remplacé celle de changement ou de révolution. C’est pour cela qu’après des noms comme Denis Diderot et Guy Debord, nous en avons choisi d’autres tout aussi représentatifs, comme notre sujet « Regards Intérieurs » et notre Dossier central nous l’imposaient. Søren Kierkegaard, Gaston Bachelard, Antonin Artaud, Hélène Cixous, Nathalie Sarraute, Michel Fardoulis-Lagrange, Joe Bousquet et d’autres... : De l’angoisse aux rêveries, de la déroute aux songes, des états oniriques de la descriptive masculine aux cris illuminés de nos femmes écrivains.

Réflexions d’artiste : Maître Shiraga Kazuo, peintre, prêtre bouddhiste, nous lance un appel à la spiritualité. Ses toiles dont l’énergie, les couleurs, les textures et les formes sont en continuel mouvement, nous transportent vers le monde de la méditation et de la grâce.

Textes contemporains. Martial Jalabert chasse les fantômes de la mort. Regard très intérieur. Francesca Nouet nous livre une description flamboyante et onirique d’un paysage marin et solaire. Notre nouvelle collaboratrice Ekat(peintre) nous envoie un court récit extrêmement mystérieux, Fernando Arrabal, qui est-ce qui le croyait mort ? réponse ? lire son poème. Barbara Fournier, un conte , une histoire pas que pour les enfants, Philippe Pujas, il nous a habitués à une écriture « de fond », subtil, sa narration nous tient en haleine, et pour finir Taddeo, 9 ans, le jour de la mort de son grand père, il a écrit cette lettre.

Rubrique Photographie : Dominique Cros, des images en blanc et noir, intérieures, éclats lumineux d’instants figés.

Livres : Martial Jalabert pour « Jane ou La Cité Idéale », une utopie à cheval entre fiction et réalité. La compagne de Tarzan nous ravit, nous séduit, et sa quête initiatique est aussi prenante qu’une odyssée... William Burroughs et ses rêves, retenus, presque laconiques, et des tableaux surréalistes, constructions mentales énigmatiques. Bruno Schulz, l’aventure d’un magicien de la matière, d’un alchimiste, qui draine toute une population autour de son personnage complexe et baroque. Yves Martin nous promène entre jubilation et déraison avec l’énergie d’une écriture au galop. On se perd, on se découvre, on trinque au banquet de la Vie.

Artistes contemporains : Joël Trolliet Des toiles verticales, écritures-peintures, aux multiples lectures possibles.

Exploration de penseurs : textes d’Artaud, photo de T.Geffray. Un voyage, une lecture, des moments où les mots et les images s’enchevêtrent autour d’un seul axe : la mort. Et pourtant, l’air, la sonorité de la lumière, la pierre, les êtres qui habitent ces parages, nous invitent avec paganisme au Grand Festin. Extases : Jean-Noël Vuarnet prolonge ses cantiques profanes. Entre prologue et introspection, la tentation d’offrir aux mystiques la vision d’un devenir...

Exutoire : Pour une fois, nous allons entendre Pablo Picasso, le lire, le suivre dans ses écrits et ses pensées.

Poésie : Jean-Paul Guibbert, poète de l’inaccessible. Il n’est plus là, mais ses poèmes continuent de nous regarder.

Ecriture Internaute : la luciole électrique inspecte à corps perdu notre mode de vie, la société, le monde, ses perversions et ses égarements.

Rubrique Rock : Michel « screaming » Espag se souvient des Ramones et du CBGB’s... Une page d’histoire de ce groupe mythique et grandiose. Une époque révolue ? Non. les Ramones et le Rock sont définitivement intemporels. One, Two, Three, Four...

Stepffer Tiphaine - décembre 2006

Articles de cette rubrique
  1. THE RAMONES & CBGB’s - Peintures Matthieu Moreau
    17 janvier 2007

  2. Ekat
    18 janvier 2007

  3. Les harmoniques du regard
    22 janvier 2007

  4. LA FELURE
    22 janvier 2007

  5. L’ETOILE FILANTE
    23 janvier 2007

  6. Fernando Arrabal
    24 janvier 2007

  7. KAZUO SHIRAGA : le GROUPE GUTAI/
    24 janvier 2007

  8. L’ Illusion de tous les jours (fragments)
    25 janvier 2007

  9. Toc Toc Toc 12
    26 janvier 2007

  10. Editorial
    27 janvier 2007

  11. DOMINIQUE CROS
    26 septembre 2009