Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Working in progress...
Dernière mise à jour :
lundi 29 janvier 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Comme une photo...
vendredi 20 octobre 2006
Tous ces amis, tous ces collaborateurs...et puis chacun d’eux en train de réfléchir, de chercher et d’écrire, enfin, je suis en train de les voir...

Comme une photo...Martial Jalabert : blond, nerveux, concentré, fumant, allant chercher un livre ou des notes. Son dernier article sur l’amour, l’amitié, le sexe, la famille, et sur l’art, nous donne la réponse à presque toutes ces questions, mais avec un grand plus, l’ironie.

Denis Condé : je l’aperçois méditatif, songeur, accoudé à sa fenêtre, regarder la vie qui passe, les gens, les arbres de son avenue Mozart, et puis très lentement regagner son bureau, et là devant sa machine à écrire, mettre encore de l’ordre dans ses pensées et s’exécuter une heure aprés .

Michel Espag, notre rockeur, son salon, la bibliothèque pleine et en face plus grande que sa bibliothèque le rayon disque, les pochettes ; les vinyles...quantités de cd récents, la chaîne, les fauteuils pour s’enfoncer et écouter. Notre chroniqueur de Rock, cherche, explose, s’explose le méninges pour le prochain numéro 12 de la revue, Les Ramones , vous allés voir mes amis, je veut dire lire.

Et puis La luciole électrique et oui, il y a pas trop de manége, il va juste piquer sa mouche sur son site. Les articles qu’il nous envoie sont le cru de chaque rage, colère, lui si sensible, direct, un idealiste mêlé d’anarchiste. C’est le choix caractérisé d’un « jerk ».

Notre Philippe Pujas, toujours débordé, engoncé dans les pénombres de la réflexion , mi poétique mi métaphysique,mais il s’en sort toujours.

Notre colaborateur et pas le moins beau , Fernando Arrabal : Dejà il est au charbon avec sa super force et son imaginagion qui travaille pour lui, tout vient avec une grandissimme sérénité, quel magicien il sort de sa manche les théories, des dessins multicolors, des nuages, des systémes, des oracles.....la fresque "plus que paniquante" .

Bref je vois tous ce petit monde en marche et nous qui commençons à être scoché par le sujet du numéro 12, Regards intérieurs, on relit avec plaisir William S Burroughs, on se confond dans des lectures croisées, des recherches, c’est aussi ça la constitution d’une revue, d’un numéro, c’est ce que nous aimons, hop tous au travail, plus que deux mois.