Michel Cassé
lundi 26 août 2019
par Administrateur- tiphaine

Michel Cassé

Astrophysicien au CEA (Commissariat à l’énergie atomique), et à l’Institut d’Astrophysique de Paris (CNRS), il est spécialisé dans la physique stellaire, la nucléosynthèse, l’étude des rayonnements et la physique quantique. .

Assez grand, peut être pas tant que çà, c’est la tenue fixe de sa tête dans, vers, et a travers les nuages, comme un point d’interrogation cristallisé, sur les infinies secrets de l’Univers, cette « ascension » virtuelle lui confèrent la dynamique vertigineuse d’un soufi stellaire en pleine transe... Cette allure abstraite est doublée d’une froide arrogance , sa charpente séduit, composée par de longs muscles, et mise en valeur par le rythme dont il imprègne ses déplacement, mouvements d’un félin, habillé de couleurs toujours sombres, ses habits ont la même ampleur qui possédaient jadis, la sage Docte du Nil...nécessité obligatoire pour les modalités et habitudes du désert..Le tout conforme une présence vouée aux rituels, menant aux hautes taches...

Il est astrophysicien, en pleine gloire, et à plein temps... "Énergie noire, Matière noire"

Il arbore un visage de scribe, ciselé, visage mouvant, dont les lignes dessinées sur la surface doré et suave, composent le faciès cartographique d’un énigme, cependant en resserrant le cadre on crois deviner les formes géométriques qui contiennent ses traits, l’agencement surgit, impromptus, dictée par les puissantes charges contradictoires, les sensations qui partagent son cœur, et celles qui divisent son âme, or,quand les sensations, ou émotions son graves, profondes il essaye d’avoir l’air de brasser des nuages, léger comme la brise , élégant, éloquent il peut nous faire comprendre la loi des Cordes (celle qui permettrait d’unir la théorie de la relativité et de la mécanique quantique,) rien que çà... .

Il est poète, par nécessité, pour pouvoir dire l’inexplicable. "Nostalgie de la Lumière"

Lorsque les émotions immédiates, celles du présent qui naissent de l’instant, une seule remarque hors sujet, bête, gare a nous, alors le fauve affleure, ironique, il devient redoutable,

Il est philosophe-pédagogue "Du Vide et de la Création"

Son nez est fin, aquilin, aristocratique, comme chez les felin, il fleure la laideur, la déjouant et la mettant à nue... rieur, ces yeux, beaux et noirs, sont deux lanternes magiques autour desquelles des ombres chinoises se dessinent et dansent..

Il est alchimiste-stellaire "Trous noirs en pleine Lumière"

Cet être énigmatique, il a écrit des livres scientifiques brillants, traduits aussi en japonais, »Nostalgie de la Lumière » ; parcourt le monde depuis longtemps, tient je viens de regarder sur Wikipédia et ton livre n’est pas cité, je viens de le mettre en ligne, il est pour moi, le livre le plus beau de la planète, avec Mille Plateaux de Gilles Deleuze...

Serait-elle, cette nostalgie de Lumière, dont les corps sombres souffrent, soumis obstinément a chercher la matière nourricière...qui fait foncer Michel Cassé, sensuel et carnassier, (et pourtant pas si différent de son ami le Dalai Lama, l’être le plus spirituel de la planète)1) a s’ acharner a chasser les corps célestes... ? Lorsqu’il capte, un mouvement de curiosité, d’un intérêt sincère, il se lance dans des diatribes enflammées, pleines de sens, de joie, et d’intelligence... ses déductions intellectuelles ne lui interdirent pas d’une une certaine brutalité, en parfait accord avec sa nature...

Que des gribouillis a-tu fabriqué pour moi sur de tables des cafés , m’expliquant, dessinant, souriant et patient...a me dévoiler les "rythmes"de l’Univers. j’ai garde toujours un mouvement mécanique (peut être céleste) cette croyance naïve de lire dans le ciel les événements de ma journée... à suivre.

Stepffer-Tiphaine 6 décembre 2013

1).Dalai Lama) "Il amalgame dans une parfaite harmonie, des attributs nécessaires a la survie de lui et de son peuple, la ruse, et l’intelligence, composent, accepte, ceci sans renoncer a aucune des missions qui c’est imposé"...