Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Toc Toc Toc 9
Dernière mise à jour :
lundi 29 janvier 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Exutoire
Fernando Arrabal
mercredi 18 octobre 2006

Seulement je sais que je ne sais rien sur des histoires comiques. Lorsque j’ai choisi plutôt d’être Saint que Nobel.

A l’humoriste qui dit « parle-moi d’humour » le naïf l’implore « Parle-moi d’amour »

Mais si le comique étais la pitrerie qu’on ne peut faire que le Jour des Innocents ? Alors je pourrais croire le violoniste qui me dit qu’il joue d’oreille en se mettant l’archet dans le tympan.

Sans le métier de comique il n’y aurait pas d’humour (ni farces) puisque le célibat est chaque fois de moins en moins héréditaire.

Un de ceux « connaisseurs agrée. » d’humour et de plaisanteries à cessé d’être masochiste, il jouissait trop.

Certainement ce sage pourrait dire de choses très intéressantes sur les pitreries, s’il disait le contraire de ce qu’il pense.

C’est un si merveilleux vétéran, qu’il faisait déjà des plaisanteries quand la Mer Morte était à peine malade.

Je dois reconnaître que la première chose qui me vienne à l’esprit lorsque j’entends le mot « blague » ou plaisanterie c’est sortir de ma poche revolver, mon « Saint Augustin ».

Quand on ne me demande pas ce qu’est le temps je crois le savoir, mais si on me pose la question je ne sais plus répondre.

Aussi en 1848 Marx à publié son désopilant « Manifeste du PC ». Et Tackeray son assommant « Livre pour les snobs » et en moins de deux minutes dés la première page, j’ai perdu dix heures.

Marx après avoir « détroussé » sa bonne à vertement exigé, avec le même enthousiasme, que ses domestiques ne se laissent pas abuser par les capitalistes. Eve a préféré Adam à l’Eden.

Le Dandy ‘( après avoir fait de son majordome le père biologique de ses enfants) a déclaré : « Il n’y a résolument absolument rien à changer en Angleterre, sauf le climat »

Depuis que mon ami révolutionnaire a acheté la collection complète du « Monde Ouvrier » (reliure de luxe) il a put enfin connaître la classe ouvrière (maintenant il vend de préservatifs avec un certificat du code pénal).

Freud a dit et répété a maintes reprises que l’humour doit être concis (mais quel auteur , dommage qu’il écrivait)

La blague préféré de Freud et qu’il a analysé jusqu’à satiété, je résume. Un lundi, un condamné a être pendu, disait : «  :Elle commence bien ma semaine ».

Je viens d’ouvrir un essais exhaustif « Sur l’humour et les blagues » It’s closed

Le nouveau Pont de Londres et le Musée de Guggenheim de Bilbao . Sont-ils deux plaisanteries ? En tout cas et humblement je les célèbre comme deux modèles presque impossibles à dépasser des déchetteries Kitsch tressées d’humour involontaire

Dans la plaisanterie je ne peut pas distinguer (concrètement) l’humour de l’ironie ou du comique, ou de la bouffonnerie, .mais mon ami athée dit que le septième jour Dieu créa l’alibi et s’est reposé.

Les professeurs de l’université sur ce sujet là ont découvert l’humour rose, bleu, vert, et noir. Selon ma modeste idée ,le dernier efface les autres et domine comme pléonasme.

Au plus haut du paradoxe on parle avec beaucoup d’emphase de l’utopie, avec haine de l’amour, avec sérieux de l’humour. Et des blagues avec beaucoup d’astuce .Et même avec nostalgie les onanistes qui font leurs lune de miel en solitaires.

Mes téméraires lecteurs savent l’impossibilité de traduire de l’anglais le mot « hhyumor » Tout le contraire en espagnol on le traduit comme « Le Ministère de la croissance » et la « nouvelle cuisine national ».

Le gaspacho français se prépare avec des épices comme le sel, le poivre, du persil et de la tomate ....et après on tire la chasse.

Blague : le nageur de fond , de la tour Eiffel est amoureux de la manucure de la Venus de Milo ....

Hippocrate à découverts les quatre « humeurs » : Bilis :le feu, Atrabilis :la terre, Sang : l’air, et Petuita :l’eau .Une petite cuillerée de bille empoisonne un pot de miel, tandis qu’une petite cuillerée de miel

Articles de cette rubrique
  1. Culs bénis du R’N’R
    16 octobre 2006

  2. La cité du raide chaussée
    17 octobre 2006

  3. Fernando Arrabal
    18 octobre 2006

  4. Lieux Arrêtés
    18 octobre 2006

  5. C’était une maison bleue, si je me souviens bien...
    19 octobre 2006

  6. L’oeuvre habitée
    19 octobre 2006

  7. Editorial
    20 octobre 2006

  8. Sommaire Toc Toc Toc 9 : Version papier
    21 octobre 2006

  9. Livre(s) Résumé de ces livres qui nous ont marqué
    12 février 2012