Editions Tiphaine
Accueil du siteCIEL INTÉRIEUR" de JEAN-PAUL FARGIER autour de GENEVIÈVE MORGAN paru REVUE "FUSÉE" CHRISTIAN DEBOUT EXPOSITION à MARSEILLE « LES ENVELOPPES" GALERIE PASCAL LAINE à MENERBES EXPOSITION le 9 AOUT/LE GRAND PALAIS RÉTROSPECTIVE JOAN MIRO 44 ANS APRÈS.// MICHEL STEINER a la TOUR PHILIPPE le BEL VILLENEUVE LEZ LES AVIGNON
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Sur le Web
Fernando Arrabal
overview on Fernando Arrabal’s life and work
Martin McNulty
Site web principal de l’artiste peintre Martin McNulty
Dominique Cros - Photographe Créateur - www.dominique-cros.com
Dominique Cros, photographe d’art, d’histoire et de vie sociale, met en ligne son film d’images en plusieurs tableaux, à travers l’outil de la photo et du dessin.
CHRISTIAN DEBOUT complexité de l’oeuvre d’un plasticien contemporain
mardi 31 mai 2016
par Administrateur- tiphaine

(JPG)

CHRISTIAN DEBOUT atelier Robion

EXPOSITION « LES ENVELOPPES à la GALERIE STADLER 1982

(JPG) ENVELOPPE ROUGE

(JPG)

ENVELOPPE ORANGE

EXPOSITION « LES ENTITES » à la GALERIE STADLER 1984

FUSION N°1

(JPG)

1989, 170X146 huile sur toile

PULSION N°2

(JPG)

1989 150X105 huile sur toile

Michel Fardoulis Lagrange

Faut-il croire que la dimension des lieux intervient dans la composition d’un tableau même si celui-ci est peint selon les règles et les mesures de son encadrement ? Dans les grandes fresques murales à l’extension voulue inconditionnée, une précaution s’impose de ne pas dépasser les limites des figures de peur qu’elles n’échappent à ce que l’oeil peut saisir et englober. Pour Christian Debout, au contraire, l’espace devient tableau, brassage de couleurs dont la coulée en tous sens draine le regard, le rend fluide ; la création est débordement et latitude, l’espace appelle son plein, se transforme en sujet et relief. Dans ses ateliers, de Paris ou de Provence, on se trouve en présence d’une oeuvre ambitieuse par son ampleur et son exaltation. Son effort se porte sur un langage des couleurs, une mégalophonie retentissant telle une trompette d’apocalypse. Le tragique et le sacré se manifestent à partir du moment où il y a tumulte, désordre autant qu’expiation. Les tableaux récents, tous de la même facture, sont affectés cependant, dans leurs gros plans, d’une animation différente. La peinture abstraite est soit structuralisée, fraction mathématique idéogrammée, soit larges panneaux anonymes non identifiables, rhétorique à plusieurs registres. Le tragique et le sacré entraînent ici des dépenses de plus en plus ruineuses. Faut-il ajouter que la forme ovale de certains tableaux de Christian Debout rallonge la perception au point que le cercle ondule sans se rompre ? Le bas et le haut peuvent à la rigueur s’inverser ; on constate alors une fuite des deux côtés que l’on n’arrête pas métaphoriquement malgré l’omnipotence du cercle. Celui-ci sera inscrit dans le cadre d’une perspective architecturale, celle des édifices baroques d’une autre époque où une emprise spirituelle tendait à harmoniser matériaux et techniques. Christian Debout accepte un pari exempt de préjugé : le fléchissement de la ligne droite au profit des orbes comme pressenties et mises en mouvement par la Renaissance. Par filiation et éloignement à la fois de la tradition de la peinture, Christian Debout poursuit avec sa large palette une oeuvre d’une grande authenticité.

(JPG)

OVALE N°1

(JPG)

OVALE N°3

L’œuvre s’obstine, exacerbée, prend de l’élan, parcourt d’un seul geste le grand format... la matière devient pâte, monticule, accumulation de couches, d’un matériel incandescent.  L’artiste Christian Debout déploie dans un corps à corps chorégraphique le vertige des sens, cette lutte forcée présage le dilemme mental, entre la chair et l’esprit, les pigments, le medium : essences, liquides et solides frénétiquement composés, sont projetés sur l’espace de la toile, et puis martelés, striés, comme on laboure un champ.... Les Sillons s’entrechoquent, les couleurs s’ouvrent pour laisser passer la dernière « souche ». On pense à Van Gogh, regardant au loin les champs de blé ployés par le soleil.

HOMMAGE à GILES DELEUZE IMAGES du DESIR

Visite de l’atelier de Christian Debout à Robion Un après-midi, je suis entrée dans son atelier. Le spectacle des grands formats sombres couchés par terre m’a saisie... Comme des gisants (une dizaine), les œuvres reposaient dans la pénombre du lieu. Chaque format était entouré par des objets à première vue innommables. L’étrange organisation liturgique avait la rigueur d’une installation pour des ex- voto. Les matières étaient multiples : du fer, du grillage tressé, de l’aluminium percé par des formes simples, des rideaux anciens, un mors de cheval en vieux cuir.. des chaînes rouillées... J’ai regardé les toiles accrochées au mur de pierre : des « Entités », quelques « Ouvertures », une « Image Byzantine », ce tournant si radical était-il un renoncement, une rupture avec les forces telluriques qui avaient alimenté toute son œuvre ? Ou bien son contraire, un mouvement vers le sentier du sacré qui s’épanouit avec les mouvances internes de la vie de l’artiste ? qui prenait place dans une autre dimension sensorielle...  Quelques mois plus tard, de ce plongeon abyssal sont nées des œuvres raffinées, composées par des empreintes de ces mêmes objets hétéroclites « Objets inanimées avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme »... ? Or ces objets qui furent engloutis par la matière se métamorphosèrent en belles et intenses images virtuelles, désormais appartenant aux jeux plastiques du Peintre. Ainsi sont nées les œuvres « IMAGES du DESIR...

(JPG) LA CAGE AUX OISEAUX

(JPG) CHANT du SIGNE

(JPG) ENIGME du DESIR

(JPG)

"LES QUATRE ELEMENTS" EXPOSITION // INSTALLATION à La Chapelle Saint- Louis de la Salpêtrière - 1997

Pour cette occasion, Christian Debout a travaillé spécialement pour la Chapelle. Ce lieu sacré et souverain lui a inspiré des oeuvres sur l’origine du monde, la Matière, les quatre éléments fondamentaux, alchimie liturgique, osmose, entre l’eau, la terre, l’air et le feu.  Chaque œuvre mesure 9,30 mètres de haut x 5 mètres de large, lesdites oeuvres ont été mises en espace par Mille plateaux, musique électronique de Spot . Fixant ainsi son dévouement cet hymne démesuré à la Nature fut une "entreprise" des plus osées, touchant l’irréalisable. Lorsque le peintre s’est attaqué à cette aventure plastique, concertant les forces vives de son espace mental, faisant participer les données physiques des atomes, dont la nature et sa nature est faite, cet ensemble des "choses" devait l’ emmener vers l’élaboration de cette promesse de peinture. En état médiumnique comme le voulait Breton, sa perception en éveil composait déjà les « formules » de chaque élément vers la consistance primordiale...  Savait-il que de la galvanisation de tous les composants choisis comme nécessaires à son œuvre naîtrait un cinquième Elément : La Lumière, comme source, comme axe majeur... elle va explorer, ,elle va faire éclater les Eléments submergeant le corps de la PEINTURE vers les profondeur de l’œuvre... 

L’AIR (JPG)

Dans l’Ode à l’AIR, l’intense variétés de bleus, outremer, cobalt, de prusse, simulent des découpages, ondulations de jaune, vagues dorées et aériennes... spatialité des univers inconnus... Défis de la peinture

LA TERRE (JPG)

l’énergie du peintre Christian Debout forçant les charges de la matière,nous découvrant les trous noir du corps de cette nature , en nous dévoilant les profondeurs de la Terre, aux sombres germes qui sécrètent la vie, lorsque se nourrisse de la mort... S’attaque ainsi armé, par un concept, une réflexion métaphysique ; D’ou venons-nous ?

L’EAU (JPG)

L’eau c’est la représentation d’une cascade, ou les jets iridescents se déploient à fur et à mesure que l’élan, jet central, fait sa fulgurante envolée.. Ce geste pictural d’une durée de 9mt. N’a pas d’hésitation, Chorégraphie jubilatoire.

LE FEU (JPG) Le grand support transparent est fixé sur le sol, le peintre arpente l’espace, tous les liquides et solides et les immenses spalters attendent ... Christian Debout s’attaque au dernier Elément : Le feu, avec des gestes brusques, jette, envoi, écrase , étale, pigments, la gamme de rouges est déjà éparpillés sur la toile, courant presque il enjambe les 9 mètres X 5...laissant derrière lui les noirs, les gris phosphorescent, la course ,la danse, est rigoureuse ,mentale, chaque geste précis, peu à peu l’approchera du magma scintillant...Création exaltation des grands rythmes vers l’accomplissement.

Tiphaine-Stepffer 9>

Articles de cette rubrique
  1. Karl Bergot
    5 mai 2006

  2. Martin Mc Nulty
    31 janvier 2007

  3. Pierre Jean Mantigneux
    27 février 2007

  4. JOSETTE SAMSON FRANÇOIS PORTRAIT FLUIDE
    9 septembre 2011

  5. KRISTIAN DESALLY a la Galerie PASCAL LAINE à MENERBES
    24 mai 2014

  6. KRISTIAN DESALLY a la GALERIE PASCAL LAINE
    24 mai 2014

  7. LETTRE de Sa SAINTETE JEAN PAUL II
    8 juillet 2014

  8. HISTOIRE de Mystiques
    9 juillet 2014

  9. LE SQUARE De MARGUERITTE DURAS par DIDIER BEZACE
    26 août 2014

  10. "L’AMOUR et les FORETS" d’ ERIC REINHARDT chez Gallimard
    11 septembre 2014

  11. Paintingts of Christian Debout and Tiphaine Stepffer tribute has the Chinesse ART of the Landscape and the discovery of the warriors of it terrecuite
    8 juin 2015

  12. « Des arbres à abattre » de Thomas Bernhard Mise en scène de Krystian Lupa
    22 août 2015

  13. Christian Debout /Parcours d’un plasticien contemporain
    20 décembre 2015

  14. EXTASES FEMININS par/ JEAN NOEL VUARNET
    30 décembre 2015

  15. CARLOS REGAZZONI plasticien multiple à Buenos Aires
    17 janvier 2016

  16. CHRISTIAN DEBOUT complexité de l’oeuvre d’un plasticien contemporain
    31 mai 2016

  17. La compagnie Théâtre en douce a le plaisir de présenter « Oh les beaux jours ! » de Samuel Beckett. Mise en scène de Pierre Helly. Avec : Bénédicte Coste-Chareyre et Robert Abraham.
    7 juin 2016

  18. Forte et émouvante exposition de Michel Steiner « LUMIERE ^ PRESENCE »au Musée de Marcel Gili
    29 juin 2016

  19. A Avignon une création insensée, de GABRIEL GARRAN, lorsqu’il choisit, de Margueritte Duras « L’Homme assis dans le couloir »
    10 juillet 2016

  20. EXPOSITION HOMMAGE à NAM JUNE PAIK au PRIEURE SAINT-PIERRE a la COMMUNE du PONT SAINT-ESPRIT.
    25 août 2016

  21. CIEL INTERIEUR de Jean-Paul Fargier // Autour de Geneviève MORGAN
    14 septembre 2016

  22. JEAN-FRAN9OIS DUFFAU est parti
    10 février 2017

  23. "UNE AFFARE ATOMIQUE" de Vincent Crouzet// Edition Laffont
    28 mars 2017

  24. EXPOSITION de BERNARD BRANDI
    2 juin 2017

  25. "LA VUELTA à la CHAPELLE de MEJEAN à ARLES
    10 août 2017

  26. JOE DOWNING a la GALERIE PASCAL LAINE
    1er septembre 2017

  27. Nouvel article
    7 février 2018

  28. INVISIBLE GALERIE Presente CHRISTIAN DEBOUT "LES ENVELOPPES" Vernissage le Jeudi 31 MAI 2018
    1er mai 2018

  29. LA GALERIE PASCAL LAINE PRESENTE// VIART//HANS HARTUNG//PRASSINOS//DEGOTTEX//ALECHINSKY//VASARELY
    18 août 2018

  30. CHRISTIAN DEBOUT "LES ENVELOPPES" Galerie UN LIEU UNE OEUVRE à Menerbes
    21 septembre 2018

  31. FARDOULIS LAGRANGE de Tiphaine
    25 septembre 2018

  32. LE GRAND PALAIS RÉTROSPECTIVE JOAN MIRO 44 ANS APRÈS
    24 novembre 2018

  33. EXPOSITION MICHEL STEINER « BRUISSEMENT DU SILENCE 
    11 décembre 2018