Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc Toc Toc Toc 9
Dernière mise à jour :
lundi 29 janvier 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
Livre(s) Résumé de ces livres qui nous ont marqué
dimanche 12 février 2012
par Administrateur- tiphaine

Livre(s)

Joseph Ruywerk : « La Maison d’Adam et Eve » Potocki : « Le Manuscrit Trouvé a Saragosse » Gilles Deleuze : « Le Pli ».

Joseph Ruywerk : « La Maison d’Adam et Eve »

L’Histoire de nos premiers habitats, jusqu’à nos jours. Avec beaucoup de clarté l’écrivain nous fait traverser les innombrables chapitres, de la recherche de I’ humanité, qui se protége d’abord qui crée ensuite, le besoin, l’envie, et plus tard la démesure, l’ ostentation des styles, des matériaux, des formes simples à de traduction baroques, toutes ses idées et ses constructions, Le rêve commence là. L’architecture ses écoles, ses mouvements, créateur, réformateurs et utopistes. L’exploration est longue, le questionnement sévère, les déductions son multiples. Allons nous vers des nouvelles conquêtes ? Actuellement, les besoins entrenséques de l’habitat se font sentir avec urgence dans toutes les société de la planète, ont est très loin du rêve "La Maison qu’on porte en sois"


Potocki : « Le Manuscrit Trouvé a Saragosse"


Le texte prend forme, éclate et commence le vertigineux récit d’un personnage, qui nous donne quelques bribes d’une histoire qu’on lui à raconté, de pays en cités de bourg en capitales sous fond de guerre, le livre s’inscrit ou s’écrit ou ils écrivent chacun, noble seigneur au malfrat impénitent, les ermites, les soldats, les belles africaines, les somptueuses scandinaves, des sorcières, des fantasmes, des brigands, des prêtes, des nones, le tout maîtrisé ,structuré, littérature qui prend son en envol , et sa formulation magique sous la plume de Poctoky, comte, aristocrate, et savant éduqué en France ce mystérieux personnage fera de nous des enfants éblouis.


Gilles Deleuze : « Le Pli ».


Le Système, de la nature, et des ses substances, Deleuze, combine, trouve des correspondances, des agencements, entre les plis, le pli de l’âme, il utilise une imagerie de mathématicien, tout son esprit à élaborer, faire paraître l’univers de la nature dans tout ce quelle a de plus fondamentale, nous donnant l’exemple, de ses fonctions, qui clarifie, notre propre comportement physique et psychique, spirituel. « Tantôt les veines sont les idées innés dans l’ame, comme les figures pliées ou les statues en puissance prises dans le bloc de marbre » Cet essais nous donne la clef de la maison a deux étages ou opère l’ame, Montage monumental, hypothèse atomiste, on suit Descartes, Leibniz... C’est un majuscule effort, dédié à l’entendement humain.

THEATRE : El COUP du CRIC ANDALOU

Ce spectacle est signé par Sophie Peréz et Xavier Boussiron , se sont des alliés à lier ces deux là, mais pas fous, tandem chargés d’énergie. Drôle ? Pas tant que çà, plutôt pantagruélique, chargé, plein, texte sans continuité certes, dont sa seule logique est donné par les dithyrambiques prouesses des comédiens. Néanmoins la pièce tient à des fils structurés et solides, le déroulement se poursuit sans hachure, tenace, le ton sous de faux semblant de cabaret dépassent largement le mauvais goût, l’allure, le brio , des situations autant absurdes que conventionnelles où plane une hystérie subjacente. Toutes les lectures sont possibles, les habillements et déshabillements des personnages se passant devant nos yeux , « voila le qui de là question » sans l’illusion, dans des postures grotesques, humiliantes, se lamentant, soufflant comme des humains. De cet air provocateur d’enfant crue ! se faufile un étrange discours parallèle. Ces jeux de pacotille et paillettes entraînent une toute autre réflexion oui ! Nous pouvons aussi réfléchir au fait que les références, allusions au théâtre aux artistes, et surtout à l’histoire de l’art sont multiples. A une allure très rythmée une autre musique, un autre son entre les cris, les chants et le texte, des moments de grâce, statiques, ponctuels, ses images se répètent tout le long de l’œuvre...imperturbable la chevauchée continue, et vers la fin sur la scène convertie en déchetterie urbaine, comme des sombres orchidées, un cric de vérité se fait sentir.., dans la tremblante réalité.

Articles de cette rubrique
  1. Culs bénis du R’N’R
    16 octobre 2006

  2. La cité du raide chaussée
    17 octobre 2006

  3. Fernando Arrabal
    18 octobre 2006

  4. Lieux Arrêtés
    18 octobre 2006

  5. C’était une maison bleue, si je me souviens bien...
    19 octobre 2006

  6. L’oeuvre habitée
    19 octobre 2006

  7. Editorial
    20 octobre 2006

  8. Sommaire Toc Toc Toc 9 : Version papier
    21 octobre 2006

  9. Livre(s) Résumé de ces livres qui nous ont marqué
    12 février 2012