Editions Tiphaine
Accueil du siteLa revue Toc Toc Toc TocTocToc 18
Dernière mise à jour :
mardi 11 décembre 2018
   
Brèves
Toc Toc Toc 15 version électronique est en ligne...
dimanche 3 février
L’édition électronique de la revue Toc Toc Toc 15 est en ligne, son thème est le rire. Bonne lecture.
Toc Toc Toc 16 est paru
vendredi 25 janvier
Le numero 16 de la revue Toc Toc Toc vient de sortir. Lire la suite.
Toc Toc Toc 15 : Le Rire ... pas si simple ....
lundi 5 novembre
Nous voila en plein dans le numéro 15 de notre revue toc toc toc. Pour le dossier du rire une classifications par ordre chronologique, s’imposé, mais quand nous sommes tombes sur la phrase de NIETZSCHE « citation...je ferait une classif des philosophes par le rire...... Donc avec cette référence en tete nous nous sommes lancés dans le RIRE.Parmi les auteurs qui ont donné mauvaise réputation au rire, et ceux qui sont centré leurs recherche philosophique autour du RIRE... et a partir de là : presque simple, sinon que les penseurs choisit sont parfois en contradiction avec leurs idées déjà très complexes, et chacun voulant être le premier a avoir découvert le contenu du rire, presque tous sous influence des anciens philosophes comme Aristote, doctrines et concepts, se chevauchent, lui-même influencé par Cicéron...il a trois livres : de l’Oratore, de L’ELOQUENCE et la Rhétorique, il existent aussi des citations, des proverbes, des lettres « apocryphes », (Hypocrates à Démocrite selon les uns , des bouts des traités, des pièces de théâtre , Aristophane génial défenseurs de la libre pensée... Un chaos, innombrable dans lequel nous nous sommes débattus, entre Démocrite, philosophe dont le rire était avant l’heure presque thérapeutique, les traités des médecins assez nombreux, Joubert, etc.. Nous qui nous sommes pas ni philosophes, ni des penseurs, et avec pour tout bagage l’enthousiasme et la curiosité, pour le Thème sacré du RIRE, arborant un discours « plus qu’impure », selon Vuarnet.. bref, des « irresponsables » Notre seul secours a été en premier lieu Descartes ,lui scientifique et savant, faisant table rase de tout, analyse, et nous fait sentir et ressentir avec son mécanicisme le sensible dans le rire : l’admiration. Dans « Les passions de l’âme » Hobbes prendra, empreintant aux anciens et a Descartes (qu’il traduira),admiration, haine, mépris, et « gloire soudaine » empreint a Quintilien, se voulant l’unique détenteur de touts les sentiments contenu dans le RIRE, Baudelaire et son RIRE satanique, le critique sévèrement,et soutien que : ses idées sont les idées de Quintilien et de Cicéron. Et puis il y a Bergson les uns aiment les autres le traitent de « barbant méticuleux ». Enfin Rabelais dans son Gargantua...nous fait rire le divin philistin, visionneur,messager pédagogique. Le fil de Nietzsche nous conduit vers les deux versants de cette expression appelé RIRE , les rhétoriques, convaincus de leurs propre sérieux et influencés par Aristote, « le rire est le propre de l’homme », mais quel est le contenu du RIRE, ? jugement sur les faiblesses humaines, mépris, orgueil, vanité ?. Non Il y a d’autres noms qui forcerons et clarifierons le RIRE ...comme plaisir, désir, bonheur...l’autre vie, la vie légère de Spinoza, a Voltaire, Deleuze, Ionesco, Arrabal, Perec, Queneau, etc.
Toc Toc Toc 15 est paru
jeudi 25 octobre
Toc Toc Toc 15 est paru, son thème est le rire. Le sommaire est en ligne.
Toc Toc Toc 15 en cours...
mercredi 10 octobre
Le numéro 15 de la revue Toc Toc Toc va paraitre, son thème Le Rire, un thème difficile mais au combien passionnant. Sortie prévue le 15 Octobre.
EDITORIAL N° 18 de TOC TOC TOC
par Stepffer-Tiphaine
mercredi 1er juillet 2009
par Administrateur- tiphaine

Le numéro 18 de la revue TOC TOC TOC ...est construit sur les décombres de pas mal de désistements, doutes, repentirs, pourtant nous avions l’esprit chargé d’ambitions ainsi que d’un certain délire de tout vouloir embraser. Le soubassement de cette architecture a servie un tout cas a faire bouger presque toutes les rubriques. Diderot investit le Salon de 1759, démontrant sa force d’analyse et son raisonnement esthétique brillant, ironique, s’obligeant a un compte- rendu pour M. Grimm, sur chacune des œuvres exposées. Décrit, analyse, expose ses positions esthétiques et ses réflexions sur le développement historique des beaux-arts. Diderot élabore déjà les questions les plus essentielles de son œuvre. Dans le dossier central, nous nous sentîmes obligés de parler de nouveau, sur les sciences,-technologies et techniques, nous avons choisi des penseurs plus que jamais radicaux, dont leurs idées manifestement prophétiques nous proposent mieux encore nous annoncent des changements fondamentales dans notre vie quotidienne. Dorénavant, ce sera notre mission à nous de devenir philosophe avec l’espoir de suivre les changements sans trop dénaturer notre être. Ce sont eux : Ian Hacking, Donna Haraway, Jean Marc Lemelin et Jean Beaufret, qui nous ouvrent les portes de la pensée la plus « avant-gardiste », osée et différente. ... Dans la rubrique « Expression d’artiste » par Jacques Villeglé, nous avons croisé l’artiste pendant son exposition dans laquelle il a voulu mélanger des plasticiens et des enfants , un des ses amis nous a parlé de son Manifeste de 1975 apellé « Lacéré Anonyme » Manifeste qui a été confie a Jean Hubert Martin et Daniel Abadie . Nous vous le transmettons dans son intégralité. »Il présente ses toiles, « Affiches lacérées », jeux esthétique mais surtout action libertaire maximale,....tout le lyrisme de la rue, et sa poétique. Cette exposition est encore ouverte a l’Espace 89 « Centre Culturel Max Juclier » , il paraîtrait que Beaubourg lui prépare sa rétrospective,... il était temps. L’Espace 89 est sous la direction de Jean-Luc Borg, qui n’hésite pas de montrer dans son lieu des plasticiens de grands talents, rarement présent dans d’autres Galeries ou Musées.

La Musique, une interview avec un maestro : Jean- Christophe Frisch, « Le nomade Baroque, XVIII-21 » nous a été présenté par la Fondation de la BNP-Paribas, les réponses de M. Frisch à notre questionnaire nous a beaucoup appris sur son sens esthétique et ses recherches sur ses improvisations nous ont ouvert le monde des sons, vers une nouvelle dimension. Nous avons étés bousculés par les nouvelles mesures sur l’audiovisuel, Internet, sur le plan politique et social, des événements, baptisé, par notre groupe de collaborateurs : « La grosse marade » dont « Ecriture Internaute » avec acrimonie et mille détails « scientifiques » le bilan des erreurs , nous fera part. Encore une trouvaille faite par voie de Madame Sansom François, Joëlle Léandre, musicienne, que nous avons connue au théâtre de la Bastille pendant une table ronde.... elle nous a présenté son livre « A voix basse »un fragment de son texte, sera parmi les livres de notre rubrique, la contrebasse a la sonorité, des arbres, des feuilles, de l’eau, des bruits urbains, .... Quant à elle, Joëlle Léandre s’en va vers sa musique. . Dans la même rubrique livres nous avons « trouvé un l’objet inusité, qui fera les délices des lecteurs, poussé par son imaginaire vertigineux , nous installe dans le XVIII siécle. « L’imaginaire de la Musique au siècle des Lumières », flamboyant, érudit, Claude Jamain nous a fascinés. Et notre dernier choix est tombé sur George Lukacs , philosophe qui nous a accompagné tout le long de notre parcours sur L’Esthétique et qui a poussé ces concepts au plus loin dans le sensible prônant l’immanence de l’œuvre.

Notre directeur de la photographie, T.Geffray, chasseur de têtes ( non couronnées)a découvert pour nous un jeune créateur des images, des autoportraits, un artiste tourmenté et énigmatique, joue avec son corps et rime avec la mort, l’homosexualité, les ambivalences du genre , masculin- féminin qui complète avec des nom comme Journiac, Gina Pane, Urs Lüthy toute une galerie de portraits d’artistes performers, emmenés par la Galerie Stadler, se servant de leurs corps comme Yannis Angel le même chemin ... de croix. Il nous rappelle une certaine adolescence, de notre écrivain Hélène Cixous.....

Dans la rubrique Artiste contemporain, Ségolène Pasutto, peintre, nous propose dans l’enchaînement de son labyrinthe spirituel , une vie, une durée, un deuil, une vague réminiscence, que reste-t-il après ?

Exploration du Musée de L’Homme, Francesca Nouet nous prépare des interviews quelle a réalisé sur des personnalités de l’époque , des portraits des gens qui ont tout donné, leurs savoir et leurs capacité et ses recherches au Musée de L’Homme, œuvre fantastique d’accueil de toutes les civilisations, qui disparaît petit a petit chaque jour.

Extases c’est notre Sainte Thérèse et ses états spirituels, mystique et tout a la fois, la connaissance, la poésie, la philosophie, et l’amour......et Lui c’est Jean-Noël Vuarnet , écrivain, penseur...dans le quartier de Saint Sulpice, toujours a la main son verre de whisky, beau, intelligent, dangereux et déjà très marqué dans son allure d’artiste philosophe.

Exutoire : Baudelaire et ses aphorismes, une première pour TOC TOC TOC, La maison d’édition Arlea, a fait rechercher par notre ami, Remi Duhart le tout concernant les rares et complexes aphorismes de Baudelaire.

La rubrique Rock change de signature, notre Michel « screament »Espag , débordé par ses obligations ( expositions personnels), a laissé la place a notre ami et collaborateur Matthieu Moreau, qui au pied levé a pondu un article, profond, et minutieux sur « La souris déglinguée ». Groupe qu’il a sillonné, assistant a tous leurs concerts , sacré Matthieu !! C’est du bon travail.